Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Madagascar se prépare au cyclone Batsirai

Madagascar se prépare au cyclone Batsirai
Sur cette image fournie par EUMETSAT du satellite Meteosat 8 prise à 09.15 UTC le mercredi 2 février 2022, le cyclone Batsirai est vu à l'est de Madagascar   -  
Copyright © africanews
AP/EUMETSAT 2022 -

Madagascar

Quelque 600 000 personnes pourraient être touchées par le cyclone Batsirai à Madagascar, quelques jours après la tempête tropicale Ana qui a laissé derrière elle des dizaines de milliers de personnes sans toit.

"Les Nations unies et nos partenaires humanitaires intensifient leurs efforts de préparation en prévision du cyclone tropical Batsirai qui devrait toucher terre à Madagascar ce week-end après avoir traversé l'île Maurice", a déclaré un porte-parole du Bureau de coordinations des affaires humanitaires (Ocha), Jens Laerke. L'impact du cyclone Batsirai devrait être "considérable", a-t-il expliqué, y compris dans les zones qui se remettent encore du cyclone** Ana**.

En janvier, le cyclone Ana et d'autres pluies diluviennes ont fait 55 morts et 131 000 sans-abri à Madagascar. Environ 15 000 personnes n'ont pas encore pu regagner leur domicile, selon l'Office national de gestion des risques et des catastrophes. Batsirai (qui signifie aide en langue shona) pourrait être encore plus destructeur.

Saison cyclonique

"Nous devons être très vigilants", a déclaré jeudi le général Elack Andriankaja, directeur général de l'Office national de gestion des risques et des catastrophes. "La capitale ne sera pas épargnée (...). Nous avons déjà averti les habitants de quitter les zones à risque, comme les berges des rivières et de la mer, les zones vulnérables aux glissements de terrain et les maisons qui ne résisteront pas aux rafales de vent et à l'arrivée de fortes pluies."

Chaque année durant la saison cyclonique (de novembre à avril) une dizaine de systèmes dépressionnaires (tempêtes ou cyclones) traversent le sud-ouest de l'océan Indien, d'est en ouest. D'après Pasqualina Di Sirio, directrice du Programme alimentaire mondial (PAM) pour Madagascar, le nouveau cyclone pourrait toucher plus de 600 000 personnes, dont 150 000 déplacées sur l'île."C'est une crise majeure", a-t-elle dit aux journalistes.

Stocks de fourniture

Sous la direction des autorités, les Nations unies se préparent à faire face au cyclone, pré-déployant des équipes de recherche et sauvetage et préparant des stocks de fournitures, tandis que des avions sont prêts à intervenir dès que nécessaire pour apporter leur soutien à la réponse humanitaire.

À Antananarivo, la capitale, de nombreux quartiers de faible altitude qui ont été inondés en janvier s'attendent à une nouvelle inondation à l'approche du cyclone."Nous devons maintenant nous préparer à accueillir beaucoup plus de sinistrés qu'auparavant", a déclaré Ranto Rakotonjanahary, directeur général de l'Autorité de protection contre les inondations de la plaine d'Antananarivo.

La Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), qui estime qu'environ 4,4 millions de personnes sont menacées d'une façon ou d'une autre, est également mobilisée.  "Les équipes et les partenaires de la Croix-Rouge malgache sont en état d'alerte et sont déployés au sein des communautés, pour les prévenir de l'approche de la tempête, tandis que des stocks d'urgence sont déplacés pour en faciliter l'accès", a expliqué son secrétaire général Andoniaina Ratsimamanga.

Évacuation du littoral

Batsirai devrait toucher les côtes est de Madagascar et notamment la région de Mahanoro, prévoit Météo-France, possiblement toujours au stade de cyclone tropical intense"Nous sommes tous en train de nous préparer pour le cyclone, avec le renforcement des toitures. Nous utilisons la radio pour prévenir les personnes qui vivent près de la mer. Ces personnes doivent partir maintenant", a déclaré le capitaine Achille Rakotomavo, commandant du groupement de gendarmerie de Vatamondry.

"Il commencera à avoir des impacts dès aujourd'hui, avec des vagues en mer de 8 à 15 m de hauteur. Une onde de tempête pouvant atteindre 1,50 m de hauteur est possible dans les zones côtières les plus touchées", avec des risques d'inondation côtière, a déclaré une porte-parole de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), Clare Nullis.

"Pour se préparer au cyclone, les gens mettent des sacs de sable sur les toits de leurs maisons. Les pêcheurs ne sortent plus en mer", avance Asmina Baonantenaina, un habitant de Tamatave, deuxième ville et plus grand port de Madagascar. "Nous vivons à 200 mètres de la plage, et nous avons renforcé la clôture de notre cour", dit-elle. Située sur la côte est de l'île, à 340 km à l'est d'Antananarivo, Tamatave devrait être le premier centre touché par Batsirai.

Voir plus