Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : "Kinshasa Now", ou les rues de Matongé en réalité virtuelle

Les enfants de Kinshasa, RDC   -  
Copyright © africanews
Anne-Christine Kaufman -

République démocratique du Congo

Utiliser un médium innovant tel que la réalité virtuelle pour permettre au spectateur de se rendre compte du quotidien des enfants des rues de Kinshasa en République démocratique du Congo, c’est le défi qu’à relever le réalisateur belge, Marc-Henri Wajnberg.

Intitulé Kinshasa Now, ce film de 25 minutes propose au spectateur muni de lunettes de réalité virtuelle de déambuler dans les rues du quartier kinois de Matongé et de découvrir le quotidien de Mika, 14 ans chassé par sa belle-mère qui l’accusait d’être un sorcier.

Interactif, le format permet au spectateur de choisir parmi plusieurs séquences et de créer ainsi son propre scénario.

"Le film démarre et des choix vous sont proposés, avec le regard vous sélectionnez si vous souhaitez que l’enfant aille à l’église ou non, si oui, il s'y rend et le film se dirige dans cette direction là sans s'interrompre. Selon les chemins que vous faites, il y a 40 possibilités différentes dans cette histoire; et de rencontres en rencontres, le film va amener Mika soit à une très mauvaise fin, soit à une réinsertion dans un centre à l’école soit il restera dans la rue." a expliqué le réalisateur Marc-Henri Wajnberg.

Certains artistes congolais comme Freddy qui possède un atelier dans le quartier de Matongé, rencontrent ces enfants au quotidien : "Partout où on va on verra toujours des enfants, ils sont là à Matongé. C’est le quartier où ils sont le plus souvent, on les voit ils sont dans la rue,…, chacun ici à sa façon de les utiliser, les pasteurs disent que ce sont des enfants sorciers, c’est une cible et un moyen de vendre la prétendue parole de dieu, les politiciens quand il y a une élection, les enfants sont utilisés pour mettre des affiches ou pour espionner des personnes, il faut que les gens qui alimentent la légende selon laquelle les enfants sont des sorciers, comme les pasteurs et autres, cessent, c’est plutôt la misère qui les poussent dans la rue." a déclaré l'artiste.

Comme Freddy Tsimba, de nombreux artistes et acteurs culturels de Kinshasa travaillent avex ces enfants pour les sortir de la rue. Aujourd’hui ils sont près de 35 000 sur 17 millions d’habitants en République démocratique du Congo.

"Kinshasa Now", projeté au palais des Beaux-Arts de Bruxelles, cherche à donner une voix à ces enfants, certains d’entre eux y ont d’ailleurs jouer leur propre rôle.

Voir plus