Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

"Un bilan négatif pour 2021", selon Human Rights Watch

Un manifestant soudanais anti-coup d'État brandit le drapeau national lors d'un rassemblement dans la ville jumelle de Khartoum, la capitale, Omdurman, le 30 octobre 2021.   -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors -

Human Rights Watch

Le groupe de défense des droits de l'homme basé à New York aux Etats-Unis a publié jeudi son rapport annuel sur l'état des droits de l'homme dans une centaine de pays allant de l'Afghanistan au Zimbabwe en passant par le Soudan ou encore l'Ethiopie. Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch dresse un bilan plutôt négatif.

"Je pense que le Soudan pourrait aller dans cette direction, ce n'est pas encore clair. Mais vous savez, l'armée soudanaise n'a pas voulu utiliser les massacres à grande échelle que la junte du Myanmar a fait. Mais il y a un danger à s'engager dans cette voie", explique-t-il.

Dans son rapport Human Rights Watch, dénonce également des "élections zombies" organisées après avoir éradiqué l'opposition, muselé les médias et interdit toute manifestation d'opposants . Selon l'agence, ce type d'élections ne confère "pas la légitimité" que ces régimes recherchaient.

"L'incapacité des dirigeants démocrates à défendre efficacement les valeurs fondamentales de la démocratie ont permis aux autocrates de se hisser au pouvoir partout dans le monde", a reproché le patron de Human Rights Watch dans son entretien.

Le document de 750 pages, paru jeudi, relève la répression sévère contre les opposants au pouvoir en Chine, en Russie, au Bélarus ou encore en Égypte.