Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : Desmond Tutu en quelques dates-clés

Afrique du Sud : Desmond Tutu en quelques dates-clés
Desmond Tutu saluant une foule de manifestants lors d'un discours contre l'apartheid, le 8 janvier 1986, devant l'ambassade d'Afrique du Sud à Washington   -  
Copyright © africanews
Dennis Cook/1986 AP -

Afrique du Sud

Voici les grandes dates de la vie de Desmond Mpilo Tutu, prix Nobel de la Paix 1984, icône sud-africaine de la lutte contre l'apartheid.

- 7 octobre 1931 : naissance dans la ville minière de Klerksdorp, à l'ouest de Johannesburg. Sa mère est domestique, son père directeur d'école primaire.

- 1961 : enseignant de lycée, il étudie la théologie. Il est ordonné prêtre anglican.

- 1976 : nommé évêque du Lesotho, petit pays enclavé au milieu de l'Afrique du Sud.

- 1978 : devient le premier dirigeant noir du Conseil sud-africain des églises (SACC), qui compte 15 millions de fidèles actifs dans la lutte contre l'apartheid.

- 1984 : lauréat du Nobel de la paix pour son combat non-violent contre l'apartheid. La même année, il est nommé évêque de Johannesburg et appelle au boycott économique du régime raciste blanc de Pretoria.

- 1986 : nommé archevêque du Cap et premier chef noir de l'Eglise anglicane pour toute l'Afrique australe, soit quelque deux millions de fidèles.

- 1987 : il participe à des campagnes contre le sida et prône l'usage des préservatifs.

- 1994 : emploie la formule "Nation arc-en-ciel", largement reprise pour désigner l'Afrique du Sud.

- 1996 : deux ans après la fin de l'apartheid, il préside la Commission vérité et réconciliation (TRC) pour faire la lumière sur les crimes commis sous ce régime.

- 1997 : est soigné pour un cancer de la prostate.

- 2007 : préside "The Elders" (les Anciens), groupe de personnalités internationales œuvrant pour le règlement de conflits dans le monde.

- 2009 : soutient le Dalaï Lama et le Tibet.

- 2010 : à 79 ans, il annonce son retrait de la vie publique.

- 2013 : déclare qu'il ne votera plus pour l'ANC, se disant déçu par la corruption, l'état des écoles publiques, la pauvreté persistante.

- 2016 : prend position pour le droit au suicide assisté.

- 2021 : fait une brève apparition lors de sa vaccination contre la Covid-19. En chaise roulante, il sourit et salue mais ne prend pas la parole devant les caméras. On le verra pour la dernière fois à un office religieux au Cap pour ses 90 ans en octobre.

Voir plus