Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : les déplacements de fin d’année impactés par la Covid-19

Des passagers débarquent d'un train arrivant de Nairobi à la gare de Kisumu, le 17 décembre 2021   -  
Copyright © africanews
BRIAN ONGORO/AFP or licensors -

Kenya

Au Kenya, la pandémie du Covid-19 et les difficultés économiques impactent les déplacements liés aux fêtes de fin d’année. De moins en moins de Kényans sont en mesure de se rendre à la campagne pour célébrer avec leurs proches.

Cette année, la gare routière de Machakos Country à Nairobi est dépourvue de voyageurs, les bus habituellement surchargés en cette période partent désormais "sans passagers". George Gatonye, un chauffeur de 52 ans qui fait la route Nairobi-Laikipia, a déclaré qu'il n'avait jamais rien vu de tel en 30 ans de conduite.

"Je fais ce travail depuis plus de 30 ans. J'ai été là même lorsqu'il y avait des conflits au Kenya. Mais cette fois-ci, je n'ai jamais vu ça. Quand vous regardez nos véhicules, en particulier le mien, il n'est pas encore plein et le départ approche. Il y a beaucoup de trafic parce que tous les véhicules pensaient venir à la gare routière nationale et trouver beaucoup de monde comme d'habitude. Mais il n'y a personne ici, seulement des travailleurs avec un voyageur" a-t-il déclaré.

En raison du coût du voyage et des inquiétudes concernant les déplacements pendant la pandémie, Celestine Nyaga, un banlieusard, a déclaré qu'il ne se rendrait pas à la campagne comme il le fait souvent.

Avec moins de voyageurs cette année, les affaires ne vont pas très bien pour les petits vendeurs qui attendaient des ventes lucratives à cette période de l'année. Les personnes qui se rendent à la campagne s'arrêtent souvent pour faire du shopping et acheter de nouveaux vêtements pour les fêtes.

Mais cette année, de nombreux acheteurs n'ont pas les moyens d'acheter des vêtements, a déclaré Miriam Wanjiru, vendeuse de vêtements.

"Ils demandent juste le prix et partent, et les vêtements ne sont pas chers", a-t-elle ajouté.

Voir plus