Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Forum de Dakar : Mohammed Bazoum cible la lutte contre le trafic d'armes

Cyril Ramaphosa et Mohamed Bazoum   -  
Copyright © africanews
SEYLLOU/AFP or licensors -

Sénégal

Le forum international sur la paix et la sécurité en Afrique s’est achevé ce mardi. Parmi les déclarations à retenir, celle du président nigérien Mohammed Bazoum qui a appelé à la répression du trafic d’armes en provenance de Libye.

Le chef d’état a exhorté les alliés du pays à intensifier la lutte contre ces réseaux de contrebande qui permettent aux groupes terroristes de se déployer au Niger :

"Le plus grand échec des partenaires a été leur faible implication dans la lutte contre la contrebande d'armes en provenance de la Libye, qui est le facteur le plus important de la prévalence de ce terrorisme.[...]__Ils (les États africains) ont aussi besoin - et c'est important - d'une aide mieux adaptée de leurs partenaires, basée sur le renseignement, l'appui aérien et le renforcement des capacités de leurs forces armées."

Le retrait partiel des troupes françaises de la région du sahel a ouvert les discussions entre

Dans cette lutte contre le djihadisme, le Niger se bat aux côtés du Burkina Faso et du Mali, d'où a commencé cette campagne dévastatrice en 2012, au niveau régional et de la France au niveau européen.

Au niveau international, les Nations Unies ont déployés une importante force de maintien de la paix au Mali.

Le retrait partiel des troupes françaises a ouvert des discussions entre les mercenaires russes de Wagner et la junte malienne, au grand dam de la France.

"Si la France et ses partenaires sont opposés à Wagner, c'est parce qu'ils ont vu en Centrafrique leur potentiel déstabilisateur, les exactions contre la population, la perte de souveraineté de l'État, la prédation des ressources, l'échec sur le plan opérationnel, les intérêts particuliers et pécuniaires qui sont placés au-dessus de celui de la population et qui n'est pas compatible avec notre vision." a déclaré Florence Parly,ministre française de la Défense.

Samedi, au moins 12 soldats et "des dizaines de terroristes" ont été tués dans une bataille dans l'ouest du Niger. Les combats ont ont fait des milliers de victimes civiles et militaires et ont forcé des centaines de milliers de personnes à quitter leur foyer.

Voir plus