Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

COP26 : Madagascar en première ligne du réchauffement climatique

Vue aérienne de la forêt d'Analamazaotra   -  
Copyright © africanews
Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved. -

Madagascar

Dans la forêt d'Analamazaotra, au centre-est de Madagascar, les gardiens patrouillent. Dans cette forêt tropicale, la biodiversité est menacée par la déforestation et le braconnage. La pauvreté, alimentée par le réchauffement climatique, pousse les habitants à se tourner vers la coupe d'arbre et la chasse.

"Les gens ramassent les feuilles pour faire, je ne sais pas quel genre d'huiles essentielles", explique Christin Nasoavina, le président de l'association des guides forestiers. "Mais jusqu'à présent, c'est un gros problème dans notre forêt ici. On fait une patrouille comme celle-ci pour interrompre et arrêter complètement le phénomène, à cent pour cent."

L'île est gravement touchée par des cyclones annuels, les périodes de sécheresse et d'inondations. Le pays est recouvert à 20 % par de la forêt.

Mais depuis plus de quatre ans, certaines parties du sud n'ont pas reçu de précipitations suffisantes affirme Youssouf, le responsable de la conservation et du reboisement. "Normalement, c'est censé être la saison des pluies, mais non, il n'y a pas de pluie. C'est, je peux le dire, c'est lié au changement climatique."

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d'hectares de forêt sont détruits, entraînant la perte de biodiversité. Depuis plusieurs années, différents programmes de conservation et de reboisement ont été mis en place pour lutter contre ce phénomène.

"C'est vraiment, vraiment très grave parce qu'on fait pousser plus d'arbres, on double le nombre chaque année, mais les gens volent et coupent", continue Youssouf. "C'est pour ça que l'on a besoin d'aide."

Lors de la COP26 qui s'est tenue en Écosse, à Glasgow, ces dernières semaines, le président Andry Rajoelina a demandé une aide financière aux pays riches, pour sauver plus d'un million de personnes de la famine et mettre fin à la déforestation qui touche gravement Madagascar.

Voir plus