Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : des pêcheurs tués dans un raid aérien contre l'Iswap

Des soldats nigérians   -  
Copyright © africanews
Sunday Alamba/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved -

Nigéria

Au moins 20 personnes sont mortes dans un raid aérien de l’armée dans le nord-est du Nigeria. Dimanche matin, un avion de chasse a bombardé le village de Kwatar Daban Masara bordant le lac Tchad, visant un camp du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap). Parmi les victimes, des pêcheurs pris en tenaille...

Kwatar Daban Masara, village bordant le lac Tchad, aux confins du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun, est une "porte vers les camps de l'Iswap sur plusieurs îles", explique Labo Sani, un pêcheur du village. Le groupe djihadiste a récemment levé l'interdiction des pêcheurs sur ce territoire, les autorisant à exercer leur activité dans les eaux du lac contre une taxe, ramenant une population de pêcheurs qui avaient quitté la région.

"Les forces de sécurité, les chasseurs, les pêcheurs et les insurgés vivent tous dans la même zone. Lorsqu'ils ont trouvé l'emplacement des ennemis, les avions de chasse ont tiré et il était très difficile pour eux de faire la différence entre les habitants et les ennemis car nous portons le même type de vêtements", raconte Jamiru Galadima, un pêcheur qui a survécu à l'attaque.

Rassemblement de combattants

"Ils ont enterré environ dix personnes maintenant. D'après ce que nous savons, environ trois avions de chasse se sont approchés de nous et ont tiré sporadiquement. Dans mon cas, Dieu, dans sa miséricorde et sa sagesse infinie, m'a protégé. Mais d'autres personnes proches de moi ont été touchées", avance Dauda Aliyu, un autre pêcheur.

Selon des militaires, ce raid répondait à des indications de rassemblement de combattants. "Tout pêcheur qui se rend dans cette zone le fait à ses risques et périls, car c'est un territoire ennemi et il n'y a aucun moyen de les distinguer des terroristes", explique un membre des services de renseignement. La surveillance aérienne et les rapports de terrain "indiquaient qu'ils se rassemblaient, laissant penser qu'ils préparaient une attaque", ajoute cette source.

Le 16 septembre dernier, une frappe similaire avait tué neuf civils dans le village de Yobe.L’armée de l’air avait alors expliqué qu’elle poursuivait un groupe djihadiste dans la zone. Le Nigeria combat depuis 12 ans une insurrection djihadiste qui s'est étendue aux Niger, Tchad et Cameroun voisins. Elle a fait au moins 40 000 morts et deux millions de déplacés.

Voir plus