Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La biodiversité au cœur du Congrès mondial sur la Nature

Le président du Niger Mahamadou Issoufou   -  
Copyright © africanews
Daniel Cole/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved -

Changement climatique

L’urgence de protéger la biodiversité au cœur des thèmes abordés au Congrès mondial sur la conservation.

Lancé vendredi à Marseille, dans le sud de la France, le Congrès a réuni des personnalités politiques et publiques, parmi lesquelles, le président français Emmanuel Macron, et l’ancien chef d’état du Niger, Mahammadou Issoufou.

"Notre dette écologique vis-à-vis des générations futures est en train de s'aggraver. C'est notre modèle de production et de consommation qui en est principalement la cause. Et si rien n'est fait, c'est bientôt l'équivalent de deux planètes qu'il nous faudra pour couvrir nos besoins." a déclaré l'ancien président nigérienMahamadou Issoufou.

Le message de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), organisatrice de l’événement, est clair.:"l’humanité doit s’attaquer ensemble aux graves risques de perte de biodiversité et de changement climatique."

"Je crois qu'il y a une forte appréciation dans nos populations que la crise climatique est une menace directe pour la survie de l'humanité. Malheureusement on n'a pas encore atteint le même sens d'urgence sur le sujet de l'écocide." a témoigné Frans Timmermans, Vice-président exécutif de la Commission européenne.

La première journée du Congrès de l'UICN est terminée ! #Nature pour tous #IUCNY YouthSummit

Retardée par la pandémie, la réunion de 2020 se déroulera du 3 au 11 septembre 2021.

Alors qu’un recensement des animaux vient d’être effectué au Kenya, cette conférence comprendra la mise à jour de la liste rouge des espèces menacées afin d’évaluer dans quelle mesure les espèces animales et végétales sont sur le point de disparaître à jamais.

Pour la première fois en sept décennies d'existence, l'UICN accueillera également, en tant que membres votants, des peuples indigènes qui partageront leurs connaissances sur la meilleure façon de soigner le monde naturel.