Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Plus de 700 hectares brûlés au Maroc

Plus de 700 hectares brûlés au Maroc
  -  
Copyright © africanews
FADEL SENNA/AFP or licensors -

Maroc

La mobilisation continuait lundi au Maroc pour maîtriser les incendies qui ont déjà décimé plus de 700 hectares de forêt en trois jours, tandis que les derniers foyers encore actifs en Algérie voisine paraissaient en voie d'extinction, selon les autorités des deux pays.

Au Maroc, plus de 500 personnes, dont des pompiers et des militaires, sont toujours mobilisées pour venir à bout de ces incendies, a indiqué le chef du Centre national de gestion des risques climatiques forestiers, Fouad Assali, à l'agence de presse officielle MAP.

Quelque 725 hectares d'une forêt près de la ville touristique de Chefchaouen dans le nord ont déjà été engloutis par les feux déclarés samedi, ajoutant que des avions bombardiers d'eau ont été mobilisés.

Une vague de chaleur traverse le Maroc depuis vendredi, avec des températures pouvant aller jusqu'à 49 degrés, et se poursuit ce mardi, selon le Département de météorologie.

Selon les journalistes =sur place, les feux, qui n'ont fait aucune victime, étaient en recul lundi. Une enquête a été ouverte pour déterminer leurs causes.

Le bassin méditerranéen en feu

Le bassin méditerranéen est touché ces deux dernières semaines par des incendies, notamment en Grèce, en Turquie et en Algérie.

Dans ce dernier pays, quelque 90 personnes, dont 33 soldats, sont mortes ou portées disparues depuis une semaine dans les incendies, en majorité d'origine criminelle selon les autorités.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a décidé d'octroyer une allocation financière d'un million de dinars aux familles des victimes civiles et militaires.

En revanche, tous les feux ont été éteints à Tizi Ouzou, en Kabylie, la région la plus touchée par les feux dans le nord de l'Algérie, a précisé la Protection civile.

Plus de 41 feux ont été éteints ces dernières 24 heures, a-t-elle ajouté.

Au delà des importants dégâts matériels et des carences des pouvoirs publics mises en lumière lors de ces incendies, les Algériens ont été particulièrement choqués par le lynchage et l'immolation d'un homme accusé à tort de pyromanie.

Au total, 49 suspects ont déjà été arrêtés à la suite du drame, selon les médias locaux.

Le réchauffement climatique augmente la probabilité des canicules et des sécheresses et par ricochet, des incendies.

Voir plus