Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les JO en temps de crise sanitaire : interview d'Abigail Irozuru

La Britannique Abigail Irozuru lors de l'épreuve du saut en longueur féminin de la Diamond League Athletics Meeting au stade de Stockholm, le 23 août 2020.   -  
Copyright © africanews
JONATHAN NACKSTRAND/AFP or licensors -

Jeux Olympiques de Tokyo 2020

À l'approche de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Tokyo, une foule d'équipes et de grands noms font route vers la capitale japonaise, à l'instar du joueur du tennis, Novak Djokovic.

Pendant leur séjour, les athlètes du monde entier seront réunis au village olympique, un défi unique pour les organisateurs, qui ont mis en place des mesures sanitaires strictes afin de prévenir tout risque d'infection par le Covid-19.

Alors, quelles seront les conditions de vie des athlètes à Tokyo et surtout, quel est leur sentiment alors qu'ils joueront dans des stades vides de spectateurs ? Euronews a rencontré l'athlète britannique de saut en longueur Abigail Irozuru.

"En ce moment avec les restrictions en place, on doit faire des tests PCR tous les matins avant 10 heures pour s'assurer qu'on est tous en bonne santé. On peut quitter l'hôtel seulement pour accéder au lieu d'entraînement qui se trouve sur la piste d'athlétisme où se trouvent aussi des poids et haltères et tout le reste. Mais l'humeur est toujours très positive, pleine d'espoir et excitante parce qu'en fin de compte, nous avons l'honneur de représenter notre pays, l'équipe de Grande-Bretagne, à un événement sportif majeur"

Pour le rédacteur sportif Andy Robini, l'absence de spectateurs pour un événement aussi important sera une première et donne à la compétition un air surréaliste.

"Le fait de ne pas avoir de spectateurs est très décevant, mais je pense que les athlètes comprendront qu'ils participent à des Jeux olympiques. Ils savent qu'il y aura des millions de fans à travers le monde qui les regarderont sur des écrans de télévision, des téléphones et des ordinateurs, et je pense que le simple fait d'avoir cette conscience sera suffisant pour ressentir cette flamme et faire en sorte que les gens sautent loin, lancent loin, courent vite et réalisent de grandes performances."

Outre les sports olympiques classiques comme l'athlétisme, l'escrime, la gymnastique, la natation et le tir à l'arc, six sports feront leurs débuts, dont le skateboard et le surf. Les surfeurs affronteront les vagues de la plage de Tsuri-Gasaki, située à environ une heure de route de Tokyo. Il y aura 20 concurrents dans chaque catégorie à Tokyo. Les jeux se dérouleront jusqu'au 8 août.