Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : le pillage des commerces se généralise

A man gestures as rioters loot the Jabulani Mall in the Soweto district of Johannesburg on July 12, 2021.   -  
Copyright © africanews
LUCA SOLA/AFP or licensors -

Afrique du Sud

Magasins vandalisés, centre commerciaux saccagés et pillés. Depuis l’emprisonnement de l’ancien président Jacob Zuma, les émeutes s’intensifient en Afrique du sud.

Depuis lundi, la police et l’armée luttent pour contenir la violence qui sévit. Pour les commerçants qui assistent à la déprédation de leurs magasins les émeutes semblent injustifiées et mettent en périls leur avenir.

"C’est très douloureux ce qui s’est passé ici aujourd’hui, très douloureux. Nous essayons de subvenir aux besoins de nos enfants, de payer leur frais de scolarité et de transport. Avec tout ce qui s’est passé ici, comment allons-nous subvenir aux besoins de nos enfants maintenant ? Je suis arrivé et j’ai trouvé mon magasin dans cet état et tout ce qu’il me reste c’est ce parapluie" déclare Joyce Minsi, commerçante.

Depuis lundi, les plus grands centres commerciaux et concessionnaires de voitures autour de Rosebank, zone très fréquentée par les manifestants ont fermé leurs portes. Les révoltes qui avaient commencées dans la région de Jacob Zuma, s’étendent à présent jusque Gauteng, la province la plus peuple du pays. Au KwaZulu-Natal, les gens prenaient des appareils électroménagers, notamment des fours à micro-ondes, des téléviseurs et des vêtements dans les magasins des régions de Mariannhill et d’Umlazi.

Des magasins de vente en détail à Alexandra, à l’est de Johannesburg, ont également été touchés, et des journalistes couvrant les émeutes de la South African Broadcasting Corporation et de la chaîne d’information Newzroom Afrika ont été dépouillés de leur matériel.

"Ils disent qu’ils détruisent au nom de Jacob Zuma. Ils devraient garder son nom de hors de cela. Sera-t-il libéré s’ils détruisent des biens ?"ajoute-elle.

Plus de 200 arrestations et 6 morts selon la police, l’insécurité règne en Afrique du Sud. Le président Cyril Ramaphosa s’est adressé à son peuple dimanche soir, il appelle au calme et promet un retour à la norme qu’il confie aux mains des forces de l’ordre.

Voir plus