Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : décès du cardinal Mossengo, "cerveau de la poussée vers la démocratie"

Le 22 novembre 2010, le nouveau cardinal congolais Laurent Monsengwo Pasinya d'une audience privée du pape Benoît XVI avec les cardinaux nouvellement nommés et leurs familles   -  
Copyright © africanews
VINCENZO PINTO/AFP or licensors -

République démocratique du Congo

Le cardinal Laurent Mossengo s’en est allé. L'archevêque émérite de Kinshasa, en RDC est décédé dimanche à Versailles en France où il avait évacué dans un état critique. Il avait 81 ans.

Premier Africain docteur en sciences bibliques, le prélat a eu aussi voix au chapitre sur le plan politique dans son pays. Il est considéré comme ‘’ un personnage incontournable, le cerveau moteur de la poussée vers la démocratie dans son pays ", par les écrivains Roger Gaise et Isidore Ndaywel dans un livre consacré au prélat.

Il avait adressé au début des années 1990, un mémorandum au Maréchal Mobutu dans lequel, il demandait plus de liberté.

En 2011, le cardinal conteste la réélection de Joseph Kabila, en estimant que les résultats de la présidentielle de novembre ne sont "conformes ni à la Vérité, ni à la Justice".

Ses détracteurs l'accusent d'être proche de l'opposition, ou de jouer le jeu des Occidentaux : d'être "un Blanc à la peau noire".

Alors que la RDC est plongée dans une crise politique en 2018, Laurent Mossengo monte au créneau en déclarant qu ’’_il est temps que les médiocres dégagent._’’

L’acteur politique congolais Moïse Katumbi salue un berger attaché à cultiver l’amour entre les Congolais.

Alors que la ministre de l’environnement de la RDC, Eve Bazaiba parle d’une "Immense perte pour son pays. Le cardinal Laurent Monsengwo ayant été une bibliothèque socio-politique, un scientifique de haute facture, un prélat dévoué, un défenseur acharné des intérêts de l’Église et du peuple congolais".

Voir plus