Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tchad : Succès Masra farouchement opposé à la mise en place du CNT

FILE - Succès Masra, president of Chadian opposition party "Les Transformateurs"   -  
Copyright © africanews
ISSOUF SANOGO/AFP or licensors -

Tchad

Le président du parti Les Transformateurs a maintenu au micro d'Africanews son opposition aux décisions des instances de transition.

La colère gronde au Tchad après les annonces de Mahamat Idriss Déby. Alors qu'un comité se retrouve désormais chargé de nommer les membres du prochain Conseil National de Transition, l'opposition tchadienne a une nouvelle fois condamné les décisions du pouvoir tchadien.

L'instance, censée remplacer l’Assemblée Nationale tchadienne lors des 16 prochains mois est d'autant plus décriée par Succès Masra, président du parti d'opposition Les Transformateurs, qu'il accuse les militaires de confisquer le pouvoir.

"Les Tchadiens remarquent que le trio de tête est constitué des gens qui sont soit pro-ancien parti au pouvoir (MPS), soit alliés de l’ancien parti au pouvoir. Drôle de façon de vouloir commencer un pays avec tous les Tchadiens en voulant leur imposer les mêmes qui ont conduits le Tchad dans la situation actuelle", affirme au micro du Succès Masra.

Pour l'opposant tchadien, cela ne fait aucun doute, la prise de pouvoir du Conseil Militaire de Transition (CMT) et de Mahamat Idriss Déby à la suite du décès du président-maréchal Idriss Déby Itno n'est autre qu'un coup d'Etat.

"Ceux qui sont arrivés au pouvoir, ce n’est pas par l’onction populaire. C’est la volonté de quelques individus qui se sont retrouvés. Ils peuvent parler d'arguments de bonne foi, mais peu importe il s’agit d’un coup d’Etat. Avec une situation aggravante, c’est que celui qui dirige le coup se trouve être le fils de l’ancien président", affirme Succès Masra, qui comme d'autres mouvements d'opposition, continue de dénoncer le CMT.

"A-t-on besoin d’eux sur le plan sécuritaire ? Oui ! Est-ce que c’est toujours eux qui doivent diriger ou décider quand 80% sont issus de la même famille et d’une même province du Tchad, doivent-ils décider pour les 15 millions de Tchadiens ? Non !" s'exclame le président des Transformateurs au micro d'Africanews.

Pour l’opposition, la crainte est de voir le pouvoir militaire se perpétuer à jamais si rien n’est fait. Succès Masra appelle désormais à ce qu'une majorité des 93 membres du prochain Conseil National de Transition soit issu de la société civile.

"Ceux qui croient que cette trêve que nous avons organisée par responsabilité pour laisser la chance au dialogue d’avoir lieu, ceux qui veulent nous flouer et jouer aux anesthésistes ils nous trouveront sur leur chemin."

Le président du parti Les Transformateurs ainsi que d'autres membres de l'opposition ont demandé à ce qu'un dialogue inclusif soit mis en place, sous peine de reprendre les opérations de désobéissances civiles à travers le pays.

Voir plus