Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mozambique : des habitants de Pemba hébergent des déplacés de Cabo Delgado

  -  
Copyright © africanews
AFP -

Mozambique

Dans le nord du Mozambique, l’accueil de déplacés fuyant les violences à Cabo Delgado est une réalité quotidienne dans la ville de Pemba. Un jour sur deux, des réfugiés arrivent par dizaine sur des bateaux de fortune.

Plus de 700 000 personnes ont tout quitté, depuis le début des violences fin 2017. Et plus de 80% d'entre eux ont été accueillis par des proches, des amis ou des inconnus, selon les agences humanitaires.

Dépassés par la situation, les ONG appellent à la générosité des habitants."Nous avons sept fois plus de personnes qui ont fui les districts du nord, de 100 à 700 000. Donc évidemment, cela met beaucoup de pression sur les infrastructures existantes : la santé, l’éducation, etc.", déclare Raoul Bittel, chef des opérations de la Croix Rouge à Pemba.

"Gérer la pandémie et les réfugiés est un vrai un cauchemar. C’est très compliqué de résoudre ces problèmes car ces personnes vivent dans la précarité. Même leur demander d'acheter un masque pour se protéger est un défi", avance pour sa part Emilio Mashant, responsable du programme de santé à la Croix Rouge. Pour pallier à l'urgence, celle-ci a bâti une nouvelle aile d’un dispensaire dans un township voisin.

Manque de personnel

Mais pour la responsable du centre, il faudrait également plus de personnel. "Nous avons besoin de plus de soignants. En ce moment, nous sommes neuf et avons besoin de plus parce que l'affluence est plus grande. Nous recevons beaucoup de personnes ces dernières semaines et nous avons besoin de plus de soignants et d'infrastructures. Nous ne pouvons offrir des services complets", explique Laurinda Zeca, chef du centre de santé d'Ingonane

Depuis un an, les attaques se multiplient dans la province de Cabo Delgado. Ce conflit aurait fait plus de 2 800 victimes, dont la moitié de civils.

Voir plus