Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Des artistes noirs à l'assaut des records de ventes aux enchères

L'artiste Sanford Biggers pose pour une photo au Rockefeller Center, le 5 mai 2021 à New York   -  
Copyright © africanews
CINDY ORD/2021 Getty Images -

Etats-Unis

Longtemps sous-estimés, voire ignorés, les peintres afro-américains ont désormais toute l’attention du marché de l’art. Des records devraient tomber aux grandes enchères de printemps à New-York.

Deux toiles de Jean-Michel Basquiat estimées à 50 millions de dollars seront les tête d'affiches des deux principales ventes aux enchères cette semaine. Robert Colescott devrait décupler son record actuel et dépasser peut-être les 10 millions de dollars. Dans une moindre mesure, des œuvres de Norman Lewis, Mark Bradford ou Kerry James Marshall sont toutes attendues au-dessus du million

Une reconnaissance due de longue date pour Sanford Biggers, dont la statue Oracle vient d’être inaugurée au Rockfeller Centre. "Je le prends comme une correction. Pendant longtemps, les artistes noirs ont été négligés alors que leurs œuvres étaient fantastiques. La récente reconnaissance de ces œuvres a commencé avant les événements de l'été dernier. Mais je pense qu'une partie de cela y a contribué."

Mort de George Floyd

De l’avis général, le mouvement citoyen après la mort de George Floyd a contribué à une réévaluation des œuvres d’Afro-américains. "La percée date d'il y a cinq ans environ", estime Sherman Edmiston, président de la galerie Essie Green, spécialisée dans les peintres noirs, fondée en 1979. "Ça a été une vraie lutte." L'émergence d'une génération de collectionneurs noirs emmenée par des personnalités influentes telles que Jay-Z, Pharrell Williams et Kanye West, expliquerait également cette percée.

"Il y a eu un recalibrage du marché pour les œuvres d'artistes généralement sous-représentés au cours des 100 dernières années. Qu'il s'agisse d'artistes de couleur, de femmes, d'artistes qui, traditionnellement, de par la nature du monde de l'art dominant, ont été marginalisés", estime David Galperin, responsable de vente à Sotheby's.

Influence croissante

Avec leur influence croissante dans le milieu artistique, les œuvres de créateurs noirs ont fait entrer des sujets qui y étaient quasiment absents jusque-là. Le public plébiscite ce nouveau courant d'expression et, depuis trois ans, les records s'enchaînent.

"Ils veulent collectionner des œuvres d'art qui reflètent vraiment notre époque. L'art qui est fait aujourd'hui par ces artistes est le reflet de notre époque. Ils veulent faire avancer des sujets qui ont pu être inconfortables. Cet art est assez représentatif. Les œuvres actuelles sont très figuratives et revendicatives, avec une composante narrative", considère Ana Maria Celis, responsable des ventes de soirée chez Christie's.

Voir plus