Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

CPI : Dominic Ongwen reconnu coupable de crimes de guerre

  -  
Copyright © africanews
PETER DEJONG/AFP -

Ouganda

La Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a reconnu coupable Dominic Ongwen. L'ancien chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) a été déclaré coupable de 61 des 70 chefs de "crimes de guerre" et de "crimes contre l'Humanité" commis par la LRA dans le nord de l'Ouganda entre juillet 2002 et décembre 2005.

La défense de Dominic Ongwen avait plaidé l'acquittement, soulignant qu'il avait lui-même été victime de la brutalité du groupe rebelle dès son plus jeune âge. Un argument raisonnable a reconnu la Chambre, mais qui a finalement expliqué que, dans cette affaire, seuls les crimes commis par Dominic Ongwen en tant qu'adulte responsable et commandant de la LRA ont été retenus. Après plusieurs années de procès, jeudi la CPI s'est prononcée sur la sentence de l'Ougandais qui fait face à 70 chefs d'accusation de crimes de guerre et de crimes contre l'Humanité.

Dominic Ongwen, un des principaux commandants de la LRA au moment de son arrestation, est accusé de meurtres, viols, mariages forcés et de conscriptions d’enfants de moins de 15 ans. Selon la CPI, plus de 250 000 personnes auraient été victimes d'exactions commises par le groupe armé de Joseph Kony, qui a semé la terreur dans le Nord de l'Ouganda entre 2002 et 2005.

La défense du chef de guerre invoque les traitements qu'il avait lui même subi lors de son enrôlement de force à l'âge de dix ans dans la LRA. « Enlevé, brutalisé, transformé en machine de combat », il a subi des crimes similaires à ceux qu'on lui reproche, ont plaidé ses avocats. Selon le Statut de Rome, l'enfant-soldat devenu chef de guerre pourrait alors être exonéré de responsabilité pénale en cas de trouble mental.

Retrouver le verdict de la Cour pénale international ici.

Voir plus