Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Défilé du 14 juillet à Paris : des "gilets jaunes" s'invitent

Défilé du 14 juillet à Paris : des "gilets jaunes" s'invitent

France

<p>Quelques dizaines de “gilets jaunes” ont sifflé le président Emmanuel Macron alors qu’il descendait l’avenue des Champs-Elysées à bord d’un “command car” avant le traditionnel défilé militaire marquant la fête nationale française, du 14 juillet.</p> <p>Au moins deux petits groupes de ce mouvement de fronde contre la politique sociale et fiscale du chef de l’Etat ont hué Emmanuel Macron, dont ils contestent l’action depuis plusieurs mois dans la rue. </p> <p>Tous avaient délaissé leur traditionnelle chasuble fluo, sans doute par souci de discrétion dans un quartier quadrillé par la police, mais certains agitaient des ballons jaunes.</p> <p>Un groupe d’une vingtaine de personnes chantait notamment : “Gilets jaunes ! Ça va péter !” “Emmanuel Macron, on vient te chercher chez toi”. </p> <p>Après avoir passé en revue les troupes sur la célèbre avenue parisienne aux côtés de son chef d‘état-major, M. Macron a rejoint la tribune présidentielle place de la Concorde, où l’attendaient plusieurs dirigeants européens, dont la chancelière allemande Angela Merkel.</p> <h2 style="font-size:16px;">L’Europe de la défense</h2> <p>Face au Brexit et au relâchement des liens transatlantiques sous l‘ère Trump, le président français a fait de l’Europe de la défense l’un de ses thèmes de prédilection, jugeant crucial pour le Vieux continent d’accroître son autonomie stratégique, en complément de l’Otan.</p> <p>Le défilé s’est achevé avec des blessés des armées françaises, actuellement engagées sur de multiples théâtres, du Moyen-Orient au Sahel. Le président français et la chancelière allemande ont quitté la tribune pour échanger avec eux. Le couple Macron s’est ensuite entretenu avec les familles des militaires morts ou blessés au combat.</p> <p>Outre la chancelière allemande, objet d’inquiétudes après plusieurs crises de tremblement, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, figuraient parmi les 11 invités européens du président français. Ils étaient conviés à déjeuner à l’Elysée à l’issue du défilé.</p> <p>Le champion du monde de jet-ski français Franky Zapata a offert un spectacle futuriste en volant debout, fusil en main, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus des Champs-Elysées sur le “Flyboard Air”, un engin de son invention.</p> <p>Cette plate-forme volante propulsée par cinq réacteurs à jet d’air intéresse les forces spéciales françaises pour “différentes utilisations, par exemple une plateforme logistique volante ou bien une plateforme d’assaut”, selon la ministre des Armées, Florence Parly.</p> <p>Pour cette édition 2019, la France avait convié une dizaine de pays européens partenaires de son armée.</p> <p>C’est le troisième défilé du 14 juillet pour Emmanuel Macron depuis son élection en mai 2017. La célébration est, cette année, placée sous le signe de la coopération militaire européenne.</p> <p><strong><span class="caps">AFP</span></strong></p>
Voir plus