Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Union africaine : entrée en vigueur de la Zone de libre-échange

Ethiopie

<p>Une ‘‘étape historisque’‘ ! C’est en ces termes que l’Union africaine a salué l’entrée en vigueur ce jeudi, de la Zone de libre-échange continentale (Zlec).</p> <p>Cinquante-deux pays sur les 55 que compte l’organisation continentale ont, en effet, paraphé depuis mars 2018, l’accord créant cette zone de libre-échange. Elle a par ailleurs été ratifiée par 24 pays depuis le 29 avril permettant ainsi sa matérialisation conformément à ses statuts.</p> <p>Cette initiative vise l‘élimination progressive des droits de douane entre pays membre. But de la manœuvre, augmenter le commerce intra-africain de 60 %, à l’horizon 2022. Alors qu’actuellement, il n’est que de 16 %.</p> <p>Le lancement de sa phase opérationnelle est cependant attendu le 7 juillet lors du sommet de l’UA prévue à Niamey. Il sera notamment question de finaliser ses mécanismes d’arbitrage, définir des règles d’origine des marchandises ainsi que des mécanismes permettant de lutter contre la corruption ou les mauvaises infrastructures.</p> <p>L’Afrique du Sud, l’Egypte, le Kenya ou l’Ethiopie font partie des poids lourds du continent qui ont déjà adhéré à l’initiative. D’autres pays ont entrepris une ratification, dont le Maroc. Si elle venait à être signée par tous les pays membres de l’Union africaine, la Zone de libre-échange constituerait un marché de 1,2 milliard de personnes pour un <span class="caps">PIB</span> cumulé de 2. 500 milliards de dollars.</p>
Voir plus