Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Crash d'Ethiopian Airlines : le Boeing 737 Max boudé dans l'espace aérien

Crash d'Ethiopian Airlines : le Boeing 737 Max boudé dans l'espace aérien

Ethiopie

<p>Le crash d’un Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> 8 d’Ethiopian Airlines près d’Addis Abeba dimanche, quatre mois après un accident similaire d’un appareil de Lion Air en Indonésie, a conduit plusieurs pays et compagnies aériennes à provisoirement clouer au sol ce modèle de moyen-courrier, bien que Boeing ait affirmé n’avoir “aucune raison de donner de nouvelles directives aux opérateurs” aériens.</p> <h2 style="font-size:16px;">Les pays qui interdisent leur espace aérien</h2> <p><strong>L’Australie</strong></p> <p>L’aviation civile australienne a interdit mardi tous les Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> dans son espace aérien avec effet immédiat. Aucune compagnie australienne n’exploite le Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> mais deux transporteurs étrangers desservent l’Australie avec ces types d’appareils, SilkAir, filiale régionale de Singapore Airlines qui exploite six appareils, et Fiji Airways.</p> <p><strong>Singapour</strong></p> <p>Le régulateur de l’aviation civile de l‘île-Etat a annoncé “suspendre temporairement” à partir de mardi “les opérations de toutes les variantes des appareils Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> à destination et au départ de Singapour au vu de deux accidents mortels impliquant des 737 <span class="caps">MAX</span> en moins de cinq mois”.</p> <p>Les compagnies concernées par cette mesure sont SilkAir, ainsi que China Southern Airlines, Garuda Indonesia, Shandong Airlines et Thai Lion Air, qui desservent également Singapour en Boeing 737 <span class="caps">MAX</span>.</p> <h2 style="font-size:16px;">Les pays qui suspendent les vols</h2> <p><strong>La Chine</strong></p> <p>Le Bureau chinois de l’aviation civile a demandé aux compagnies aériennes nationales de suspendre les vols de leurs Boeing 737 Max 8 jusqu‘à confirmation par les autorités américaines et Boeing des “mesures prises pour garantir avec efficacité la sécurité des vols”.</p> <p>Un total de 76 Boeing de la famille 737 <span class="caps">MAX</span> ont été livrés à une dizaine de compagnies aériennes chinoises, dont Air China, Hainan Airlines et Shanghai Airlines, selon des informations publiées en janvier sur le site internet du constructeur américain.</p> <p><strong>L’Indonésie</strong></p> <p>L’Indonésie, dont la compagnie Lion Air a perdu un Boeing 737 max 8 le 29 octobre 2018 avec 189 personnes à son bord, a décidé lundi d’immobiliser sa flotte de Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> 8 au lendemain du crash de l’appareil d’Ethiopian Airlines.</p> <p>Dix Boeing 737 Max 8 sont exploités par la compagnie indonésienne à bas prix Lion Air et un autre par la compagnie nationale Garuda.</p> <p><strong>La Corée du Sud</strong></p> <p>Le ministère sud-coréen des Transports a annoncé l’immobilisation des deux appareils de la compagnie locale à bas prix Eastar Jet dans l’attente des résultats d’une inspection.</p> <p><strong>La Mongolie</strong></p> <p>L’autorité de l’aviation civile mongole a ordonné au transporteur national Mongolian Airlines de clouer au sol l’unique 737 <span class="caps">MAX</span> 8 de sa flotte.</p> <h2 style="font-size:16px;">Les compagnies qui immobilisent leurs avions</h2> <p>- Ethiopian Airlines, à la suite de l’accident subi par un de ses avions dimanche, a cloué au sol toute sa flotte de Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> jusqu‘à nouvel ordre. La compagnie éthiopienne dispose de quatre appareils et a passé commande de 29 autres.</p> <p>- Gol (Brésil, 7 avions), Aeromexico (Mexique, 6 avions), Comair (Afrique du Sud, 1 avion) et Cayman Airways (Iles Caïmans, 2 avions) ont immobilisé leurs Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> 8.</p> <p>- La compagnie aérienne argentine Aerolineas Argentinas a décidé la “suspension temporaire de l’exploitation commerciale” de ses cinq Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> 8.</p> <h2 style="font-size:16px;">Ceux qui continuent l’exploitation</h2> <p>- Aux États-Unis, l’Agence fédérale de l’aviation (<span class="caps">FAA</span>) a dit être prête à prendre “des mesures immédiates et appropriées”, si “un problème affectant la sécurité” était identifié. La <span class="caps">FAA</span> a demandé à Boeing d’effectuer des changements “au plus tard en avril” sur des logiciels et sur le système de contrôle <span class="caps">MCAS</span> conçus pour éviter les décrochages.</p> <p>- En Inde, les autorités ont imposé des mesures de sécurité supplémentaires aux équipes de maintenance au sol et aux équipages des avions. Deux compagnies indiennes exploitent l’appareil: Spicejet (12 avions) et Jet Airways (5), cette dernière, en difficultés financières, assurant qu’aucun de ses Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> n’est actuellement opérationnel.</p> <p>- Les compagnies américaines Southwest (34 appareils) et American Airlines (24) ont fait savoir que les vols de leurs Boeing 737 <span class="caps">MAX</span> se poursuivaient pour le moment, de même que la compagnie à bas prix Norwegian (18), Turkish Airlines (11), l’italienne Air Italy (3), l’islandaise Icelandair (3) et la russe S7 (2).</p> <p>Au Canada, Air Canada (24 appareils) et Westjet (13) n’ont pas annoncé qu’elles interrompaient les vols, tout comme flydubai (10), la polonaise <span class="caps">LOT</span> (six appareils) ou encore la compagnie à bas prix <span class="caps">TUI</span>fly (13).</p> <style>.embed-container { position: relative; padding-bottom: 56.25%; height: 0; overflow: hidden; max-width: 100%; } .embed-container iframe, .embed-container object, .embed-container embed { position: absolute; top: 0; left: 0; width: 100%; height: 100%; }</style><div class='embed-container'><iframe src='https://www.youtube.com/embed/nFQc4GBCpvU' frameborder='0' allowfullscreen></iframe></div>
Voir plus