Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : l'avocate Michèle Ndoki, proche de Kamto, écrouée

Cameroun : l'avocate Michèle Ndoki, proche de Kamto, écrouée

Cameroun

<p><strong>Une avocate camerounaise réputée, Michèle Ndoki, proche de l’opposant Maurice Kamto, a été inculpée jeudi pour rébellion, insurrection et hostilité contre la patrie et transférée à la prison principale de Yaoundé, ont déclaré à l’<span class="caps">AFP</span> ses avocats.</strong></p> <p>Arrivée au tribunal militaire de Yaoundé jeudi après-midi, Me Ndoki, arrêtée le 26 février puis placée en garde à vue, a été “inculpée des mêmes faits” imputés à Maurice Kamto, a affirmé Emmanuel Simh, l’un de ses avocats.</p> <p>Mi-février, le principal opposant du pays, adversaire malheureux du chef de l’Etat Paul Biya lors de la présidentielle d’octobre, avait été présenté devant le même tribunal militaire.</p> <p>Une information judiciaire pour des faits allégués d’“hostilité contre la patrie” et d’“insurrection”, notamment, a été ouverte à son encontre, ainsi que contre plusieurs de ses partisans.</p> <p>Tous avaient été arrêtés à la suite d’une manifestation pacifique organisée dans plusieurs villes du Cameroun le 26 janvier.</p> <p>Lors de ces manifestations, Michèle Ndoki avait été blessée. Le parti de M. Kamto, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (<span class="caps">MRC</span>), avait affirmé que la police avait tiré à balles réelles sur les manifestants, ce que Yaoundé avait démenti.</p> <b> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="https://fr.africanews.com/2019/03/07/cameroun-la-demande-de-liberation-immediate-de-l-opposant-kamto-rejetee-avocat/" title="avocat">Cameroun : la demande de libération immédiate de l’opposant Kamto rejetée</a> </b> <h2 style="font-size:16px;">Demande de libération refusée</h2> <p>L’avocate, également cadre du <span class="caps">MRC</span>, s‘était fait remarquer mi-octobre en plaidant devant le Conseil constitutionnel pour dénoncer des “fraudes massives et systématiques” dont le camp de M. Kamto s’estime victime et ayant abouti à la victoire de Paul Biya à l‘élection présidentielle.</p> <p>Me Ndoki “a été placée en détention provisoire”, a précisé à l’<span class="caps">AFP</span> Emmanuel Simh.</p> <p>“Elle est en route pour la prison principale de Kondengui à Yaoundé”, le pénitencier où se trouve M. Kamto, a précisé un autre de ses conseils, Christopher Ndong.</p> <p>Jeudi, une demande de libération immédiate déposée par les avocats de Maurice Kamto a été rejetée par la justice camerounaise.</p> <p>Mardi, l’Union européenne avait dénoncé “l’ouverture de procédures disproportionnées” contre M Kamto et ses sympathisants.</p> <p>Des propos suivis par ceux du secrétaire d‘État américain adjoint aux affaires africaines, Tibor Nagy, qui a déclaré mercredi sur <span class="caps">RFI</span> “qu’il serait très sage de le libérer”. </p> <b> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="https://fr.africanews.com/2019/02/07/violation-des-droits-de-l-homme-les-etats-unis-reduisent-leur-aide-militaire-au/">Violation des droits de l’homme : les Etats-Unis reduisent leur aide militaire au Cameroun</a> </b> <p><strong><span class="caps">AFP</span></strong></p>
Voir plus