Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : l'Etat islamique revendique l'attaque contre le convoi d'un gouverneur

Nigeria : l'Etat islamique revendique l'attaque contre le convoi d'un gouverneur

Nigéria

Le groupe Etat islamique a revendiqué mercredi la responsabilité de l’attaque du convoi d’un gouverneur d’Etat alors que ce dernier se rendait à un meeting dans le nord-est du Nigeria, à quatre jours des élections générales prévues ce samedi.

L’Amaq, l’agence de propagande du groupe extrémiste a évoqué un bilan de 42 morts dans l’attaque perpétrée mardi contre Kashim Shettima, le gouverneur de l’Etat de Borno, alors qu’il quittait la capitale Maiduguri pour la localité de Gamboru où il devait prendre part à un rassemblement. Un bilan largement au-dessus de celui reporté par des sources officielles à l’agence de presse Reuters, compris entre trois et dix morts, dont certains décapités.

En effet, des autorités sécuritaires faisaient état mercredi de trois personnes tuées, tandis qu’une source gouvernementale parlait elle d’une dizaine de personnes tuées, dont certaines décapitées. Aucune mention n’a cependant été faite sur l‘état du gouverneur, notamment si son intégrité physique a été atteinte.

>>> LIRE AUSSI : Élections au Nigeria : le convoi d’un gouverneur attaqué par Boko Haram

Boko Haram mène depuis une dizaine d’années une insurrection dans le nord-est du Nigeria, qui a tué environ 30 000 personnes et contraint environ 2 millions de personnes à fuir leurs maisons. En 2016, après son allégeance à l’Etat islamique, le groupe djihadiste qui prend le nom État islamique en Afrique de l’Ouest a connu des dissensions le scindant en deux factions : l’une sous la direction du leader Abubakar Shekau et l’autre derrière Abou Mosab al-Barnaoui.

Borno, ville qui a vu naître Boko Haram en 2002, reste à ce jour la plus meurtrie par les insurgés islamistes.

La présidentielle de samedi mettra aux prises le président sortant Muhammadu Buhari, en quête d’un second mandat, et son principal adversaire, Atiku Abubakar, homme d’affaires et ancien vice-président. Tous deux ont fait de la sécurité dans le pays, un des points focaux de leurs projets de société.

Voir plus