Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : les deux journalistes arrêtés lors de l'interpellation de l'opposant Kamto libérés (médias)

Cameroun : les deux journalistes arrêtés lors de l'interpellation de l'opposant Kamto libérés (médias)

Cameroun

Arrêtés le 28 janvier lors de l’interpellation de l’opposant Maurice Kamto à Douala, Théodore Tchopa et David Eyengue journalistes travaillant pour le quotidien camerounais Le Jour, sont libres.

Théodore Tchopa et David Eyengue passeront le week-end en toute liberté en compagnie avec leurs proches. D’après des médias locaux dont le site 237online, les deux journalistes camerounais ont été libérés vendredi après trois jours de détention.

Agents du quotidien Le Jour, les deux professionnels de l’information avaient été arrêtés le 28 janvier à Douala. Ils couvraient l’arrestation de l’opposant Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition).

Yaoundé accuse ce dernier de “rébellion et d’incitation à l’insurrection” pour avoir initié une manifestation destinée à dénoncer les résultats de la présidentielle du 7 octobre dernier remportée par Paul Biya avec 71 % des voix contre 14 % pour Kamto, deuxième du scrutin d’après la Commission électorale et la Cour constitutionnelle.

Toutefois, l’arrestation de Théodore Tchopa et David Eyengue a suscité une vague d’indignations telles que des ONG ont multiplié des appels à leur libération. Une sorte de pression qui a fini par payer.

Le Cameroun pointe à la 129è place dans le classement de Reporters sans frontières (RSF) de 2018 dans le cadre de la liberté de la presse. Au point d‘être vu comme un État dont les autorités « font régner une atmosphère de crainte et d’autocensure sur les journalistes ».

>>> LIRE AUSSI : Cameroun : deux journalistes aux arrêts pour avoir couvert l’arrestation de l’opposant Maurice Kamto
Voir plus