Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

The Morning Call

the-morning-call

Afrique : le tourisme dans les bidonvilles est en nette hausse

Afrique : le tourisme dans les bidonvilles est en nette hausse

The Morning Call

Que pensez-vous de l’idée de transformer des taudis en attractions touristiques ?

Les visites organisées dans des zones pauvres gagnent en popularité. C’est ce qu’on appelle le « tourisme de taudis » ou « tourisme de la pauvreté ».

Cette tendance soulève des questions quant à savoir si cela est éducatif et philanthropique… Voyeuriste ou exploitant ?

Le tourisme de taudis remonte en fait à plus de cent cinquante ans, lors des voyages de la classe supérieure Victorienne de Londres se rendait dans l’est de la ville pour voir comment vivait la classe inférieure.

Le tourisme de taudis en Afrique a commencé au début des années 90 en Afrique du Sud.

Soweto, le township sud-africain le plus célèbre, se trouve au sud de Johannesburg. Historiquement, Soweto a toujours été à l’avant-garde de la lutte contre l’apartheid.

Kibera : attractions dans le plus grand bidonville d’Afrique

Au Kenya, le tourisme dans les taudis est également en train de décoller. Plusieurs organisations locales proposent des visites guidées à travers Kibera situé à Nairobi la capitale.

Pour environ 23 euros, on promet aux touristes un aperçu de la vie de centaines de milliers de personnes vivant dans des minuscules pièces le long de chemins de terre jonchés de sacs en plastique remplis d’excréments appelés “toilettes volantes”, comme l’explique une agence de voyage sur son site web.

Les critiques disent que contrairement aux circuits dans les townships d’Afrique du Sud, qui aident à raconter l’histoire de la lutte contre l’apartheid, le seul attrait de Kibera est sa pauvreté d‘égout à ciel ouvert – avec des résidents se déplaçant comme des animaux dans un zoo.

Bien que les visites de taudis en Afrique soient un sujet controversé, il est important de se rappeler qu’elles procurent de l’emploi et des revenus aux personnes qui y vivent. Les particuliers peuvent être employés comme guides touristiques dans les bidonvilles et les artisans ont la possibilité de vendre leurs produits aux touristes en visite comme souvenirs.

Il est important de se rappeler que les villes que vous visitez lors de visites de taudis sont des habitations, c’est pourquoi ces visites doivent se dérouler dans le strict respect.

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici