Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Afrique du Sud : payer autrement ses dettes plutôt que de licencier (télévision publique)

Afrique du Sud : payer autrement ses dettes plutôt que de licencier (télévision publique)

Afrique du Sud

En Afrique du Sud, la South african Broadcasting Corporation (SABC), chaîne de télévision publique a finalement renoncé à son projet de suppression de plus de 1000 emplois pour évacuer une lourde dette de 700 millions de rands (53 millions de dollars).

Une bonne nouvelle pour les journalistes, techniciens, chauffeurs ou vigiles en service à la South african Broadcasting Corporation (SABC). Dans un communiqué rendu public jeudi, la direction de la chaîne de télévision publique sud-africaine a annoncé qu’elle ne supprimera plus des postes comme promis récemment afin de faire des économies et faire face à une lourde dette de 700 millions de rands (53 millions de dollars).

Cet abandon du projet de licenciement intervient après les menaces de grève lancées par le Congress of South African Trade Unions (COSATU), principale confédération syndicale qui devrait ordonner un arrêt de travail le 13 février pour protester contre les licenciements à grande échelle dans les secteurs public et privé.

Mais, au-delà de l’euphorie que la décision a suscitée ce matin, la SABC va très mal. Non seulement à cause de la dette, mais aussi des pertes dont celle de 622 millions de rands enregistrée entre 2017 et 2018.

Une situation en grande partie imputable à la megestion. L’année dernière, une enquête parlementaire avait révélé une corruption généralisée et une mauvaise gestion. Au point de recommander la dissolution du conseil d’administration.

De son côté, le président Cyril Ramaphosa a décidé que la structure ne devrait plus bénéficier de l’appui financier de l‘État afin de rendre la gestion « plus transparente et plus responsable ».

Et malgré cette situation, l’entreprise promet d’exploiter d’autres sources afin de trouver l’argent qui lui permettra d‘évacuer la dette et relancer les activités comme il se doit.

Voir plus