Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Un artiste de Lagos apporte de la couleur aux quartiers pauvres de la ville

Un artiste de Lagos apporte de la couleur aux quartiers pauvres de la ville

Nigéria

Gani Taiwo peaufine son dernier projet dans le bidonville d’Ijora Badia à Lagos, la plaque tournante commerciale au Nigéria.

Cet artiste et militant social âgé de 41 ans est déterminé à utiliser les peintures murales colorées qu’il peint dans les nouvelles toilettes publiques du bidonville pour améliorer le profil de la colonie et éveiller l’esprit de ses résidents.

Taiwo est bénévole auprès des Bidonville Nigérian et de la Fédération de Peuplement Informel ; une organisation qui défend les intérêts des citadins pauvres dans 144 communautés du pays.

"Tout endroit est beau dans la mesure où vous pouvez y ajouter un concept, sans le détruire.''

La fédération lève des fonds pour mener à bien des projets de développement dans les bidonvilles qui hébergent 65 % de la population estimée à 23 millions d’habitants de Lagos.

Elle construit actuellement des toilettes à bio fil dans plusieurs campements informels.

“Avant ces toilettes, la pluie provoquait des inondations qui emportaient toutes les matières fécales que nous jettons de nos maisons. Il y avait une odeur acide horrible et nous tombions malades de divers maux. Je reviens de l’hôpital mais ma fille est toujours malade.” Témoigne Olabisi Ifeoluwa, résidente de Lagos.

En 2016, le gouvernement de l‘État de Lagos a entamé la démolition et l’expulsion forcée des communautés de peuplement du secteur riverain dans le but de transformer l‘État en une mégapole de biens immobiliers de premier ordre.

Ce qui a emmené Gani et d’autres membres de la fédération à appeler à une manifestation pacifique. Aujourd’hui encore, ils continuent à réclamer une approche plus durable.

“Au lieu de nous renvoyer, vous pouvez venir voir le problème et essayer d’y apporter une solution. Vous essayez d’améliorer le bidonville, vous n’expulsez pas les habitants du bidonville juste comme ça. Vous le modernisez, vous y apportez un développement, les équipements sociaux sont censés y être, de l’eau, de bonnes routes. “ S’indigne l’artiste.

Selon un rapport de la Fondation Gates, d’ici 2050, plus de 40 % des personnes extrêmement pauvres du monde ne vivront que dans deux pays : la République démocratique du Congo et le Nigeria.

La Brookings Institution estime que le taux d’extrême pauvreté au Nigeria est actuellement de six personnes par minute.

REUTERS

Voir plus