Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina : un nouveau gouvernement ; objectifs sécurité et bien-être social

Burkina : un nouveau gouvernement ; objectifs sécurité et bien-être social

Burkina Faso

Le Premier ministre burkinabè Christophe Dabiré a dévoilé jeudi son nouveau gouvernement de 32 membres, marqué par le remplacement des ministres de la Défense et de la Sécurité, dans un contexte de menaces sécuritaires et de grogne sociale croissantes.

Le précédent gouvernement, dirigé par Paul Kaba Thiéba, avait démissionné vendredi dernier, le président Roch Marc Christian Kaboré souhaitant donner un nouveau souffle à l’action du gouvernement.

Figure de la société civile, Chérif Sy a été nommé ministre d’État, ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Il avait dirigé le Conseil national de la transition, l’Assemblée intérimaire mise en place après l’insurrection populaire ayant entraîné la chute du président Blaise Compaoré fin 2014.

Agé de 59 ans, il était jusque-là Haut représentant du président Roch Marc Christian Kaboré.

Ousséni Compaoré remplace Clément Sawadogo au ministère de la Sécurité, tandis que Lassané Kaboré succède à Rosine Coulibaly au ministère de l’Économie, des Finances et du Développement.

Des acteurs de la société et des partis d’opposition demandaient depuis plusieurs mois le remplacement des ministres chargés de la Sécurité et de la Défense, alors que les forces de sécurité burkinabè se montrent incapables de faire cesser les attaques des groupes jihadistes, de plus en plus fréquentes et meurtrières depuis près de quatre ans.

Le chef d‘état-major général des armées a été limogé il y a deux semaines.

>>> LIRE AUSSI : Burkina Faso : l‘économiste Christophe Dabiré, nouveau patron de la Primature

Sur le plan social, le régime fait face à des mouvements d’humeur récurrents dans les différents services publics.

Plusieurs ministres du gouvernement précédent font partie du nouveau, dont Alpha Barry qui reste à la tête de la diplomatie burkinabè, et René Bagoro qui conserve le ministère de la Justice, mais voit son département scindé en deux avec le volet Droits humains et Promotion civique confié à Maminata Ouattara.

La composition du nouveau gouvernement a été dévoilée quelques heures après que le nouveau Premier ministre, nommé lundi, a officiellement pris ses fonctions.

“Je vais m’atteler sans plus tarder à ma nouvelle mission”, a écrit M. Dabiré dans un tweet, après la cérémonie de passation à huis clos.

Jusqu’ici commissaire représentant du Burkina Faso à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), Christophe Dabiré a été ministre sous le régime Compaoré, avec Roch Marc Christian Kaboré comme Premier ministre (1994 à 1996).

Il a dirigé le département de la Santé (1992-1997) puis celui de l’Enseignement secondaire et supérieur et de la recherche scientifique (1997-2000).

Il a également été député à l’Assemblée nationale de 1997 à 2007 sous la bannière de l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

AFP

Voir plus