Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bénin : réaction aux propos de Luigi di Maio

Bénin : réaction aux propos de Luigi di Maio

France

Les propos de Luigi Di Maio sur la France et sa politique en Afrique ne sont pas passés inaperçus au Bénin. Le vice-président du Conseil italien accusait notamment la France d’appauvrir l’Afrique et d’aggraver la crise migratoire. Des propos auxquels adhère Semevo Amadidje, analyste financier au Bénin et membre du mouvement ‘Non au Franc CFA’.

“L’Europe est en train de comprendre petit à petit comment la France puise sa puissance, puise sa richesse en Afrique. Si la France permettait aux dirigeants africains d’installer des entreprises, de résoudre des problèmes de chômage, on n’aurait pas des migrants vers la Méditerranée. C’est parce qu’on n’a pas créé d’emplois en Afrique, on n’a pas d’industrie, on ne transforme pas les matières premières en Afrique qu’il y a des migrants qui vont à la recherche du pain quotidien dans la Méditerranée et qui rejoignent la France”, estime-t-il.

Luigi Di Maio a souhaité dimanche que l’Union européenne prenne des sanctions contre les pays qui, à commencer par la France, sont selon lui, à l’origine du drame des migrants en Méditerranée.

“Quand elle met le feu aux pays africains, quand elle puise les ressources et les empêche de créer des industries, de transformer sur place leurs matières premières, les migrants vont à la recherche d’emplois. Les jeunes sont diplômés et n’ont pas d’emploi, ils vont à la recherche d’emploi vers la France et arrivé en France, au lieu de les accueillir, on leur dit qu’ils sont sans papier et puisque l’Italie est ouverte et reçoit tout le monde, on les rejette vers l’Italie. Donc l’Italie n’est pas responsable de ce qui se passe”, a ajouté l’analyste.

Les relations entre Paris et Rome sont extrêmement tendues depuis juin dernier.
L’ambassadrice d’Italie en France a été convoquée ce lundi au ministère français des Affaires étrangères après les propos du vice-président du Conseil italien.