Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : la date de la proclamation des résultats connue dans "24 à 48 heures"

RDC : la date de la proclamation des résultats connue dans "24 à 48 heures"

République démocratique du Congo

En République démocratique du Congo, la date de la proclamation des résultats provisoires connue dans les prochaines heures, selon la Commission électorale.

Le compte à rebours vient d‘être lancé par la Commission électorale de la RDC. Dans « 24 à 48 heures », les Congolais devraient connaître la date de la proclamation des résultats provisoires des élections du 31 décembre. C’est en tout cas ce qu’a déclaré la CENI mardi dans la foulée de l’annonce du début de ses délibérations. « C’est un travail colossal qui ne peut pas se terminer en quelques heures », a expliqué son président Corneille Nangaa, sous haute pression.

Un peu plus tôt, l’opposant et candidat Martin Fayulu était monté au créneau pour prévenir l’institution contre toute manipulation des résultats.

« Nous mettons en garde la CENI contre toute tentative de corrompre la vérité sur l’urne. Nous l’invitons à publier, dans les meilleurs délais, les résultats provisoires de la présidentielle et à ne proclamer que le candidat élu qui a vraiment reçu le plus grand nombre de voix du peuple congolais. Nous affirmons fermement que les résultats des élections ne sont pas négociables et qu’en aucun cas le peuple congolais ni nous-mêmes n’accepterons de tels résultats. Nous appelons les citoyens congolais à rester vigilants et à exiger que leur choix par le vote soit respecté par la commission électorale nationale indépendante », a-t-il déclaré.

Le candidat de la coalition Lamuka accuse d’ailleurs la Commission électorale nationale autonome de vouloir d’alimenter la tension et d’entretenir un climat de suspicion en refusant de publier les résultats. « Le peuple congolais connaît déjà les résultats rendus publics par affichage devant les bureaux de dépouillement… La CENI, après avoir pris connaissance des vrais résultats par les process verbaux transmis à la centrale électorale par ses antennes locales, s’est abstenue délibérément de les rendre publics, en violation de son propre calendrier. Cette attitude de la CENI suscite des suspicions légitimes diverses qui alimentent la tension politique à travers tout le pays », a-t-il poursuivi.

Au même moment, les partisans d’Etienne Tshisekedi, l’autre candidat de l’opposition, mettaient en garde le président sortant. Estimant que leur candidat était pressenti pour la victoire, ils pensent donc que Joseph Kabila avait « intérêt” à le rencontrer “pour préparer une passation pacifique et civilisée du pouvoir ».

Voir plus