Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : plusieurs morts et des centaines de blessés dans une collision de trains

Afrique du Sud : plusieurs morts et des centaines de blessés dans une collision de trains

Afrique du Sud

À Pretoria capitale d’Afrique du Sud, une collision entre deux trains a fait ce mardi au moins trois morts et des centaines de blessés. Les causes jusqu’ici ignorées.

Publié à 8h 50 GMT, mis à jour à 12h 30 GMT

L’annonce a été faite par les autorités municipales de la capitale sud-africaine. « Le bilan actuel s‘élève à trois morts, mais il pourrait grimper jusqu‘à quatre », a déclaré à l’AFP Charles Mabaso, porte-parole des services de secours pour la municipalité de Tshwane, qui englobe la ville de Pretoria.

Parmi les quelque 300 blessés, 82 ont été gravement touchés, dont deux qui ont été évacués à l’hôpital par les airs, a-t-il ajouté.

« On a retrouvé de nombreux passagers dans les trains ou marchant à proximité du lieu de l’accident », a précisé ER24 dans un communiqué. L’accident s’est produit au niveau de la gare de Mountain View, à Pretoria, entre deux trains de passagers, selon les services de secours ER24.

Les causes de l’accident n‘étaient pas immédiatement connues. Les images diffusées par les médias locaux montraient un train jaune et gris qui avait déraillé et des policiers occupés à sécuriser le lieu du drame.

En Afrique du Sud, les catastrophes ferroviaires sont fréquentes et sont souvent mortelles. En avril 2018, sept personnes avaient été tuées à un passage à niveau au Cap (sud-ouest) quand un train avait percuté un véhicule. En janvier 2018, un accident similaire avait fait au moins 19 morts et plus de 200 blessés entre Hennenman et Kroonstad, dans la province de Free State au centre du pays à la frontière lésothienne.

Par ailleurs, un rapport de l’organe sud-africain de régulation de la sécurité ferroviaire (RSR), indiquait en juin 2018 que 495 personnes ont péri entre 2016 et 2017 du fait des accidents sur les chemins de fer. Soit une augmentation de 5 % par rapport à 2015.

Des accidents souvent attribués à la mauvaise gestion, la vétusté du matériel et au sous-investissement dans un pays réputé être doté du plus grand réseau ferroviaire en Afrique.

Voir plus