Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Niger : une croissance de 6,5 % en 2019

Niger : une croissance de 6,5 % en 2019

Niger

Au Niger, la croissance économique devrait atteindre les 6,5 % cette année, prédit le président Issoufou qui mise sur les investissements en cours ou en vue dans plusieurs secteurs dont le pétrole.

Comme la plupart des dirigeants du monde, le chef de l‘État nigérien a prononcé ce mardi 31 décembre 2018 le traditionnel message à la nation. L’occasion non seulement de souhaiter les vœux de nouvel an à son peuple, mais aussi de parler de l‘économie de son pays.

Une économie qui jouit ces derniers temps d’une bonne santé. « Notre pays a enregistré un taux de croissance économique de 5,2 %, un taux nettement supérieur à la moyenne de 3 % pour l’ensemble des pays de la CEDEAO et à celui de 3,7 % pour l’économie mondiale », a indiqué Mahamadou Issoufou.

Une performance tributaire d’une série de politiques. « Cette performance de notre économie est due à une bonne production agricole, avec en toile de fond l’initiative 3 N (les Nigériens nourrissent les Nigériens, NDLR.), et les gros investissements réalisés  dans des projets structurants tels l’échangeur Diori Hamani et ses voies connexes, les routes Balleyara-Loga, Zinder-Magaria-frontière Nigéria et les réalisations faites dans le cadre de Zinder Saboua, l’acquisition de la télévision numérique TNT, entre autres », a expliqué le président du Niger.

Dans un tel contexte, les perspectives ne peuvent qu‘être fort prometteuses. Pour Mahamadou Issoufou, son pays s’attend à une croissance économique de 6,5 % en 2019. Et elle pourrait grimper à 7 % dans les années à venir. « Le Niger envisage sa croissance économique pour les cinq (5) années à venir autour de 7 % avec surtout comme secteurs structurants porteurs de cette croissance le pétrole, qui connaîtra des investissements de l’ordre 4 milliards de dollars US en 2019 et 2020 », a annoncé le président nigérien en souhaitant que « cette croissance soit inclusive ».

Voir plus