Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Élections en RDC : le respect des urnes, gage d'une paix durable (Monseigneur Ambongo)

Élections en RDC : le respect des urnes, gage d'une paix durable (Monseigneur Ambongo)

République démocratique du Congo

Pour Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu, les résultats des élections provinciales, législatives et surtout présidentielle du 30 décembre devraient (ou doivent) refléter la vérité des urnes. L’archevêque de Kinshasa estime que c’est le gage le plus sûr d’une « vraie » paix.

Lundi 24 décembre à la paroisse catholique Notre-dame du Congo de Kinshasa. C’est pour la première fois depuis sa nomination le 6 février au ministère d’archevêque métropolitain de Kinshasa que Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu célébrait la fête de la Nativité.

L’occasion pour le prélat non seulement de se souvenir de la naissance du Fils de l’homme, mais aussi de parler de son pays. Cette RDC qui a rendez-vous avec les urnes le 30 décembre pour choisir les députés provinciaux, nationaux et surtout le Congolais qui succédera à Joseph Kabila.

Mais une RDC qui halète parce qu‘étranglée par une crise sociopolitique telle que les Congolais ne savent plus à quel saint se vouer. « Est-ce excessif d’affirmer que le Congolais est en exil sur sa propre terre ? », s’est interrogé le prélat du haut de son autel.

Se plier à la vérité issue des urnes

Une RDC où toute manifestation doit toujours déboucher sur l’effusion du sang des Congolais. Au tout début de cette année par exemple, près de huit personnes perdu la vie lors des marches du Comité laïc de coordination (CLC), organe rattaché à l‘Église catholique. Ce qui avait poussé le clergé congolais à qualifier les responsables de leur pays de « barbares ».

Et quant à l’avenir, il semble davantage inquiétant. En cause l’incertitude qui se profile avant, pendant et après les élections du 30 décembre. Monseigneur Ambongo pense déjà à ce qu’il appelle « vraie » paix.

Une paix qui est tributaire d’une gouvernance électorale, unanimement satisfaisante. « La vraie paix aujourd’hui, c’est aussi que les résultats qui seront publiés puissent réellement refléter la volonté du peuple exprimée dans les urnes », a déclaré l’archevêque.

Si en RDC comme dans  bien de pays d’Afrique le pouvoir a tendance à tancer l‘église pour son immixtion dans les affaires politiques, des experts estiment que la transparence des élections est le pilier de la démocratie, le gage même d’une paix durable.

>>> LIRE AUSSI : Élections en RDC : report de sept jours confirmé
>>> LIRE AUSSI : RDC – élections : la candidat de la coalition Lamuka contre un report
>>> LIRE AUSSI : Élections en RDC : la Commission électorale envisage un report de sept jours
Voir plus