Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Élections en RDC : situation confuse à Kalemie, avant l'arrivée de Fayulu

Élections en RDC : situation confuse à Kalemie, avant l'arrivée de Fayulu

République démocratique du Congo

Le climat en passe de s’envenimer à Kalemie. En raison de plusieurs situations peu amènes observées avant l’arrivée de Martin Fayulu, candidat à la présidentielle du 23 décembre prochain en RDC.

Si des officiels congolais ne se sont pas encore prononcés, des médias rapportent tout de même que la situation est confuse à Kalemie. Le chef-lieu de la province du Tanganyika devrait accueillir ce mercredi Martin Fayulu, candidat de Lamuka, une coalition de l’opposition en RDC, à la présidentielle du 23 décembre.

Mais, selon des témoignages recueillis par des organes, l’armée a ouvert le feu sur le cortège du candidat. « Le cortège roulait en direction du stade Benda quand il a été attaqué par des jeunes qui pourraient des t-shirts à l’effigie du PPRD. Ces jeunes étaient protégés par l’armée. Ici, à Kalemie, on a reconnu certains délinquants qui sont régulièrement utilisés par le vice-gouverneur Ali bin Omari Sumukindi », a explique tôt ce matin un témoin à lalibreafrique.be, un site local.

« Des milliers de militants ont été dispersés au rond-point Kisebwe. Des coups de feu ont été entendus », a témoigné le reporter d’Actualite.cd, un autre organe congolais en ligne. Le site explique par ailleurs qu’un meeting de partisans du candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani Shadary devrait se tenir au même moment.

La campagne de Martin Fayulu est marquée ces derniers temps par des violences. Deux de ses partisans ont péri ce mardi à Lubumbashi dans la province voisine du Haut-Katanga, au sud du Tanganyika. Les partisans du candidat et des observateurs ont attribué ces décès aux forces de l’ordre.

Des faits que dénoncent d’autres opposants dont Moïse Katumbi qui, dans un tweet, s’est insurgé contre “la folle répression du régime de Kabila.

Comme quoi, l’incertitude demeure à quelques jours du scrutin, même si le président sortant Kabila promet des élections “libres, transparentes et apaisées”.

>>> LIRE AUSSI : Elections en RDC : deux morts au meeting de Fayulu à Lubumbashi
>>> LIRE AUSSI : Elections en RDC : coups de feu et gaz lacrymogène pour disperser les partisans de Fayulu à Lubumbashi
>>> LIRE AUSSI : RDC : la sécurité à l’est, promesse la mieux partagée de candidats à la présidentielle
Voir plus