Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

La Banque africaine de développement produit un impact considérable sur le développement en Égypte

La Banque africaine de développement produit un impact considérable sur le développement en Égypte

La Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a publié sa nouvelle Revue synthétique des résultats pays, consacrée cette fois-ci à l’Égypte. Le rapport, qui examine la situation économique de l’Égypte (https://bit.ly/2Eo3xVB), met en lumière les investissements de la Banque dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, de l’assainissement, de l’industrie et des affaires sociales.

Télécharger le document : https://bit.ly/2EoEXUj

Au cours des cinq dernières années, le pays a retrouvé son rang de première destination des investissements directs étrangers (IDE) en Afrique. Son économie est diversifiée et ses services représentent environ la moitié du PIB, son industrie 34 % et son agriculture 12 %.

Cette Revue synthétique des résultats pays examine la performance de la Banque en Égypte, y compris la manière dont elle entend aider le pays à concrétiser sa Vision 2030, axée sur une croissance forte, inclusive et durable, avec une économie compétitive.

Le pays s’attend à investir davantage dans le capital humain à court et à moyen termes. Avec 1 000 000 de jeunes qui entrent sur le marché du travail chaque année, la création d’un secteur privé dynamique, capable de créer des emplois productifs, est un élément crucial du développement du capital humain du pays.

L’Égypte est le deuxième actionnaire régional et le troisième client de la Banque en termes d’approbations historiques cumulées, ce qui en fait le partenaire fort de la Banque.

Les opérations en cours financées par la Banque visent particulièrement les secteurs de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, ainsi que le développement rural, en fournissant un accès au financement en réponse directe aux besoins des pays.

« Notre partenariat est essentiel pour aider l’Égypte à générer une croissance économique durable et inclusive », a déclaré Malinne Blomberg, responsable pays à la Banque africaine de développement. « Des infrastructures efficaces, des réformes macroéconomiques et l’accès aux services sociaux, que nous promouvons, sont le fondement d’une Égypte vivante et en pleine croissance. Il est essentiel que la Banque accélère son rythme de développement grâce à nos cinq grandes priorités. »

Cette Revue synthétique des résultats pays décrit les tendances économiques et sociales récentes en Égypte, en particulier celles liées aux cinq grandes priorités de développement de la Banque, à savoir les High 5 (https://bit.ly/2jMLQkA) : Éclairer et alimenter l’Afrique en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Améliorer la qualité de vie des populations d’Afrique. Ces cinq grandes priorités sont basées sur un ensemble d’indicateurs issus du cadre de mesure des résultats 2016-2025 de la Banque. La revue examine également la manière dont la Banque optimise ses investissements en améliorant la qualité de vie des personnes :

  • Dans le secteur de l’énergie du pays, la Banque a financé la centrale d’Ain Sokhna, qui a été mise en service en 2015, avec deux unités fonctionnant au gaz/mazout de 650 MW pour produire de l’énergie dans les zones industrielles en expansion.
  • Nos opérations dans 12 gouvernorats, dont Assiout et Domyat, ont aidé plus de 20 000 agriculteurs à acheter des intrants essentiels au bon moment pour la production végétale et animale.
  • Le soutien de la Banque à la réforme a réduit le délai moyen de mise en conformité avec les exigences en matière de licences industrielles à seulement 7 jours pour les industries à faible risque, et à 30 jours pour les industries à haut risque, contre 643 jours en 2015. Cela améliore l’environnement des affaires du pays.
  • Dans le cadre du projet pionnier sur l’autonomisation économique des femmes, dans lequel la Banque a investi 9 millions de dollars, 4 306 prêts ont été accordés et plus de 24 000 femmes ont reçu une formation.

Aujourd’hui, la Banque dispose d’un portefeuille de 31 opérations en Égypte, évaluées à 2,98 milliards de dollars américains.

Consulter la Revue synthétique des résultats pays de l’Égypte (https://bit.ly/2RPY7pw).

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).
Contact de presse :
Alkassoum Diallo
Chargé de communication
T. +225 20 26 37 21 / C. +225 03 32 02 02
E. a.a.diallo@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) (www.AfDB.org) est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l’Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La BAD est présente sur le terrain dans 44 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d’information : j.mp/AfDB_Media


Media files
African Development Bank Group (AfDB)
Télécharger le logo

Image

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.