Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Journée mondiale de lutte contre le sida 2018 – le plan présidentiel d’aide d’urgence des États-Unis à la lutte contre le sida (PEPFAR) est reconduit et 17 millions de vie ont été sauvées

Journée mondiale de lutte contre le sida 2018 – le plan présidentiel d’aide d’urgence des États-Unis à la lutte contre le sida (PEPFAR) est reconduit et 17 millions de vie ont été sauvées

Le 1er décembre 2018 marque le 30e anniversaire de la première Journée mondiale de lutte contre le sida et, cette année, le 15e anniversaire du plan présidentiel d’aide d’urgence des États-Unis à la lutte contre le sida (PEPFAR). Il y a quinze ans, le VIH était sur le point de détruire une génération entière en Afrique et dans le reste du monde. Aujourd’hui, grâce au soutien de trois présidents et huit Congrès des États-Unis et à la générosité du peuple américain, c’est une histoire bien différente que nous pouvons vous raconter : celle de 17 millions d’hommes, de femmes et d’enfants en vie et en bonne santé dans le monde.

Cette semaine, le Congrès américain a promulgué la législation PEPFAR pour la troisième fois de son histoire, et reconduit pour cinq ans l’habilitation du programme, réaffirmant ainsi le remarquable soutien bipartisan et bicaméral au PEPFAR depuis sa création.

En prévision de la Journée mondiale de lutte contre le sida, l’administration Trump a fait un certain nombre d’annonces prometteuses. Hier, lors de l’évènement qui a eu lieu à la Maison-Blanche à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le vice-président Michael Pence a qualifié le PEPFAR de « vraisemblablement l’un des meilleurs investissements de l’histoire américaine en matière de santé et d’aide humanitaire » et a annoncé que le gouvernement américain investirait 100 millions de dollars avec le soutien du Congrès, via le PEPFAR, pour remédier aux principales carences en matière de contrôle de l’épidémie de VIH et pour promouvoir la justice pour les enfants. Ces ressources, soumises à notification du Congrès, permettront de financer des approches novatrices pour toucher les jeunes hommes, les adolescentes et les jeunes femmes ainsi que les enfants séropositifs au moyen de services de prévention et de traitement du VIH, notamment en s’appuyant sur les capacités uniques et la compassion des organisations et des communautés confessionnelles.

Le 27 novembre, le secrétaire d’État, Michael Pompeo, a annoncé les derniers résultats du PEPFAR dans 53 pays. Au 30 septembre 2018, le PEPFAR aidait plus de 14,6 millions de personnes sous traitement antirétroviral vital (ARV). Le PEPFAR a également permis à plus de 2,4 millions de bébés de mères porteuses du VIH de naître séronégatifs. Il a aidé plus de 6,8 millions d’orphelins, d’enfants vulnérables et les personnes qui les prennent en charge, facilité la circoncision médicale masculine volontaire de 18,9 millions d’hommes et de garçons en Afrique orientale et australe, leur offrant ainsi une protection essentielle contre l’infection par le VIH. Il a également permis de former plus de 270 000 prestataires de soins de santé.

À l’occasion du Sommet technique des communautés confessionnelles et du VIH du PEPFAR au département d’Etat, le secrétaire d’Etat M. Pompeo a souligné « qu’en concentrant les ressources là où le fardeau du VIH est le plus pesant – et où leur impact peut être le plus important – le PEPFAR témoigne du poids de l’aide extérieure américaine lorsqu’elle est dispensée de manière responsable, transparente, efficiente et efficace ».

Le PEPFAR a également publié cette semaine des données qui montrent que l’Éthiopie est sur le point de maîtriser l’épidémie de VIH et que le Nigéria pourrait en être plus près que ce que l’on pensait. Ces résultats corroborent ceux mis en évidence dans le Rapport d’étape de la stratégie PEPFAR 2018 qui montrent que jusqu’à 13 pays fortement touchés par le VIH devraient maintenant contrôler leur épidémie de VIH d’ici 2020 grâce au soutien du gouvernement américain et de ses partenaires.

Le PEPFAR a par ailleurs publié un nouveau rapport intitulé « Rêver d’un avenir sans sida », selon lequel, au cours de l’année écoulée, les nouveaux diagnostics de VIH chez les adolescentes et les jeunes femmes ont continué à diminuer dans 85 % des communautés et des districts les plus touchés par le VIH qui mettent en œuvre le partenariat public-privé DREAMS du PEPFAR, pour faire en sorte que les filles deviennent de jeunes femmes déterminées, résilientes, autonomes, séronégatives, encadrées et en sécurité (Determined, Resilient, Empowered, AIDS-free, Mentored and Safe Young Women d’où l’acronyme DREAMS).

Pays par pays, communauté par communauté, comté par comté, non seulement est-il possible contrôler de l’épidémie de VIH, mais, et c’est déjà le cas, la mort et le désespoir laissent maintenant place à la vie et à l’espoir.

Grâce à la générosité du peuple américain et aux partenariats du PEPFAR avec des pays et des communautés du monde entier, ensemble, nous pouvons faire l’impossible – lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida et chaque jour.

Distribué par APO Group pour Ambassade des États-Unis en Mauritanie.Ambassade des États-Unis en Mauritanie
Télécharger le logo
Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.