Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

CAN féminine 2018 : après la compétition, place au bilan !

CAN féminine 2018 : après la compétition, place au bilan !

Ghana

La 13e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) féminine s’est conclue samedi à Accra avec un autre sacre du Nigeria, la troisième d’affilée. Du 17 novembre au 1er décembre 2018, les huit meilleures sélections nationales du continent se affrontées au Ghana. Les stades d’Accra et Cape Coast ont été les théâtres des prouesses des stars africaines du ballon rond. Au terme de deux semaines de compétition, place au bilan.

Le Nigeria conserve son titre

Détentrice du trophée depuis 2014, l’équipe nigériane a remporté samedi 1er décembre à Accra au Ghana la CAN féminine pour la neuvième fois de leur histoire (onze si l’on compte les deux premières organisées selon un autre format, sans tournoi), gardant la mainmise sur cette compétition depuis 1991. Les Super Falcons ont battu l’Afrique du Sud aux tirs au but (0-0, 4-3 tab). Les deux seules Coupes d’Afrique qui ont échappé au Nigeria ont été remportées par la Guinée équatoriale (2008, 2012).

L’équipe-type de la CAN

Comme à chaque compétition officielle, le staff technique de la CAF a été dévoilée dimanche 2 décembre au lendemain de la finale le onze-type de cette nouvelle édition de la CAN. Voici sa composition :

Meilleure joueuse

Thembi Kgatlana, attaquante de l’Afrique du Sud, a été nommée meilleure joueuse de la compétition. La joueuse de 22 ans trône en tête du classement des buteuses avec un total de 5 buts en cinq matchs. Elle est suivie par la Nigériane Asisat Oshoala et la Zambienne Rachael Kundananji qui ont respectivement trois buts chacune.

Cameroun, équipe fair-play

Éliminées en demi-finale par le Nigeria (0-0, 4-2 tab), les Camerounais qui ont terminé troisième de la compétition avec une médaille en bronze ont aussi décroché le trophée du fair-play de ce tournoi. Christine Manie est la joueuse porte-bonheur de cette sélection selon fifa.com. La capitaine des Lionnes est rentrée dans la légende du football féminin camerounais en marquant contre la Côte d’Ivoire, en demi-finale de la CAN 2014, dans les arrêts de jeu, le but synonyme de qualification pour la première Coupe du Monde féminine. Quatre ans plus tard, elle a récidivé dans le match pour la troisième place face au Mali : son but inscrit à la 92e minute contre le Mali a scellé la victoire (4-2) de son équipe et assuré son passeport pour le Mondial 2019.

Coupe du Monde

La 13e édition de la Coupe d’Afrique des nations dames avait un véritable enjeu : obtenir un ticket pour le Mondial féminin. Le Nigeria, champion d’Afrique, l’Afrique du Sud, finaliste et le Cameroun, médaillé de bronze vont représenter le continent à cette prestigieuse compétition qui va se dérouler en France du 7 juin au 7 juillet 2019.

Le Ghana, pays hôte éliminé dès le premier tour

Le Ghana est le troisième pays organisateur à quitter la compétition à l’issue de la phase de poules après l’Afrique du Sud (2004) et la Namibie (2014). Les Black Queens n’ont fait mieux qu’une victoire lors du match d’ouverture face à l’Algérie (1-0) dans le groupe A. Les protégés de Bashir Hayford se sont par la suite inclinés devant les Aiglones du Mali (2-1, 2e journée), puis un match nul face au Cameroun (1-1, 3e journée) avant de faire leurs valises le 23 novembre, une semaine avant la fin de la compétition avec 4 points au compteur.

Les chiffres de la CAN

Au terme des 16 matchs, 51 buts ont été inscrits, soit une moyenne de 3,1 par match. Le Mali, demi-finaliste cette année, a, pour la première fois, gagné deux matchs en phase de poules, contre le Ghana (2-1) et l’Algérie (3-2). La victoire (7-1) de l’Afrique du Sud sur la Guinée Equatoriale est la plus grande différence de buts. Auparavant, c’était la victoire 5-0 contre l’Égypte lors de la phase de poules en 2016. La Guinée Equatoriale a été éliminé avec un record de la pire défense de l’histoire de la compétition, en concédant 18 buts (différence de buts -17) en trois rencontres. Auparavant c’était l’Egypte en 1998 (14 buts concédés, – 12) et le Maroc en 2000 (13 buts concédés, -12 buts) qui détenaient le record des pires défenses. La Zambie a remporté sa première qualification pour la phase finale de la CAN aux dépens de la Guinée Equatoriale (5-0) à Cape Coast.

Crédit photo : cafonline