Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Lutte contre Boko Haram : réunion stratégique Tchad - Cameroun - Niger - Nigeria

Lutte contre Boko Haram : réunion stratégique Tchad - Cameroun - Niger - Nigeria

Tchad

Les présidents du Nigeria, du Niger et du Tchad, ainsi que le Premier ministre camerounais, se sont réunis à N’Djamena au Tchad pour un mini-sommet consacré au groupe jihadiste nigérian Boko Haram qui a intensifié les attaques…

La situation sécuritaire préoccupe les pays de l’Afrique centrale qui partagent les frontières de la région du Lac Tchad. Une zone de plus en plus touchée par les attaques de Boko haram qui intensifient des raids et attaques armées.

Les présidents du Nigeria et du Niger, MM. Muhammadu Buhari et Mahamadou Issoufou, ainsi que le Premier ministre camerounais Philémon Yang sont arrivés jeudi matin pour une réunion à huis clos avec le président tchadien Idriss Déby Itno pour débattre de la situation actuelle.

“Les chefs d’Etat et de Gouvernement ont exprimé leur profonde préoccupation face à la recrudescence des attaques contre les différents pays et ont souligné l’impérieuse nécessité de changer d’approche dans la lutte contre Boko Haram”, a indiqué Mahamat Zene Cherif, ministre tchadien des Affaires étrangères.

Les quatre pays, également membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) sont engagés dans la lutte contre le groupe terroriste. Ils en ont une nouvelle fois appelé à la communauté internationale.

Récurrence des attaques

Boko Haram a récemment accru ses raids et autres attaques visant notamment l’armée nigériane.

Mi-novembre, la branche de Boko Haram qui a prêté allégeance au groupe à l’EI a revendiqué la mort de 118 soldats au cours d’une série d’attaques dans la région du lac Tchad, particulièrement au Nigeria.

Jeudi, un officier nigérian a déclaré qu’une autre base proche du lac Tchad avait été attaquée mardi par Boko Haram et que les soldats, qui ont perdu trois des leurs, avaient été “écrasés” par les insurgés.

Au Cameroun, au moins 29 personnes ont été blessées mercredi dans un attentat-suicide perpétré par une femme à Amchidé (extrême-nord), ville proche de la frontière nigériane.

“Ils ont sollicité le soutien de la communauté International dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans la région, stabilisation et le développement durable de la sous-région”, a ajouté le ministre.

Une Force multinationale mixte appuyée par l’Occident et regroupant des militaires du Tchad, du Cameroun, du Niger et du Nigeria, a été créée en 2015 pour surveiller le lac Tchad, avec l’aide de comités de vigilance composés de citoyens locaux.

Plus de 27.000 personnes ont perdu la vie depuis le début de l’insurrection jihadiste en 2009 au Nigeria et 1,8 million de personnes ne peuvent toujours pas regagner leurs foyers.

>>> LIRE AUSSI : Cameroun : 29 blessés dans un attentat-suicide dans l’Extrême-Nord
>>> LIRE AUSSI : Lutte contre Boko Haram : un chef mercenaire critique les mauvaises décisions de Buhari
>>> LIRE AUSSI : Défait au Niger, Boko Haram sème la désolation au Tchad

AFP

Voir plus