Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Élections en RDC : Emmanuel Shadary lance son tout premier meeting de campagne

Élections en RDC : Emmanuel Shadary lance son tout premier meeting de campagne

Premier rassemblement électoral d’Emmanuel Ramazani Shadary, candidat à la présidentielle congolaise du 23 décembre prochain.

Pour son premier meeting lundi, le candidat du président Kabila a choisi la ville de Lubumbashi capitale du Katanga minier dans le sud-est de de la RDC.

Cette ville qui regorge des richesses minières est disputée par le pouvoir et l’opposition.

M. Ramazani Shadary a été désigné candidat de la majorité par le président Kabila, – au pouvoir depuis 2001 – , et la coalition présidentielle Front commun pour le Congo (FCC).

“J’ai été choisi candidat à l’élection présidentielle par le Président Joseph Kabila, un Katangais. Le Katanga m’a tout donné. Nous sommes rassurés du soutien de l‘électorat du Haut-Katanga” A déclaré le candidat.

L’opposition, très présente à Lubumbashi

Lubumbashi est aussi l’ancien fief de l’opposant en exil Moïse Katumbi, ex-gouverneur du Katanga, qui soutient la candidature de Martin Fayulu.

Ce dernier a également présenté son équipe de campagne lundi, qui inclut des proches de Moïse Katumbi et de l’ex-chef de guerre Jean-Pierre Bemba.

Samedi, les proches de M. Katumbi ont pu manifester sans heurts à Lubumbashi au nom de la coalition de l’opposition Lamuka qui soutient M. Fayulu.

Les dernières manifestations de l’opposition étaient interdites à Lubumbashi ces dernières semaines.

Le katumbiste Pierre Lumbi est nommé directeur de campagne, avec pour adjointe et porte-parole Eve Bazaiba, une proche de M. Bemba.

La communication est confiée à Olivier Kamitatu, un autre proche de M. Katumbi.

“Ma coalition est la plus grande du Congo. Il y a toutes les parties du Congo”, s’est félicité M. Fayulu.

Il a de nouveau tendu la main à l’autre candidat de l’opposition, Félix Tshisekedi, de retour mardi à Kinshasa avec son allié Vital Kamerhe.

AFP