Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zimbabwe : l'héritage bien conservé de Mugabe

Zimbabwe : l'héritage bien conservé de Mugabe

Zimbabwe

Inflation, chômage, pénuries, … Un an après la démission de Robert Mugabe, le Zimbabwe est resté quasiment le même que durant les 29 longues années de règne du « Vieux lion ».

Il y a un an jour pour jour, Robert Mugabe jetait l‘éponge. Contraint à la démission par l’armée et l’Union nationale africaine du Zimbabwe – Front patriotique (ZANU-PF), le héros de la lutte pour l’indépendance quitta le pouvoir. À la grande satisfaction de plusieurs Zimbabwéens qui voyaient en ce départ la fin de 29 longues années de galère.

>>> LIRE AUSSI : Zimbabwe : arrestation d’un leader du MDC

Une galère matérialisée par un chômage de masse chatouillant les 90 % de la population. Sans oublier une forte inflation de plus de 20 % et des pénuries de produits de première nécessité comme l’huile, le riz, le pain. Ce qui explique que le pays ait vécu au temps de Mugabe au rythme des rationnements.

Aujourd’hui encore dans tous les coins et recoins du Zimbabwe, le peuple continue de se plaindre de ces points noirs de la présidence Mugabe.

S’agissant de la gouvernance démocratique, des observateurs font état d’un statu quo. Dans le dessein de jouir d’une certaine légitimité, le successeur de Mugabe organise des élections générales (législatives et présidentielle) en juillet.

Des joutes remportées par la ZANU-PF. Mais, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), principal parti de l’opposition perdit près de cinq militants lors des manifestations contre des fraudes électorales. Un peu comme au temps de Mugabe où Mnangagwa en tant que membre de l’appareil sécuritaire faisait partie de ceux qui étaient aux premières loges pour réprimer brutalement toute contestation.

Si le pays a réussi à se frayer une place de choix dans le concert diplomatique (cas du retour au Commonwealth), le Zimbabwe d’Emmerson Mnangagwa reste sur plusieurs points, semblable à celui de Robert Mugabe.

Et jusqu’ici, les Zimbabwéens ne savent toujours pas à quel moment leur navire accostera au large des berges du nouveau Zimbabwe promis par Mnangagwa lors de la campagne électorale.

>>> LIRE AUSSI : Zimbabwe : Mugabe n’a pas encore quitté le Palais présidentiel >>> LIRE AUSSI : Zimbabwe : arrestation d’un leader du MDC
>>> LIRE AUSSI : Zimbabwe : vers une crise électorale ?
Voir plus