Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

[Photo] Congo : à Pointe-Noire, des éléments de la garde présidentielle sauvent une tortue marine

[Photo] Congo : à Pointe-Noire, des éléments de la garde présidentielle sauvent une tortue marine

Congo

Des militaires en poste au Palais présidentiel au bord de l’Atlantique à Pointe-Noire, sillonnent le rivage afin de sécuriser l‘édifice où loge le Chef de l‘État quand il séjourne dans la capitale économique congolaise.

C’est ainsi que dans la nuit du 12 au 13 novembre dernier, « ils se sont retrouvés nez à nez avec une tortue en mauvaise posture avec un braconnier ». Avec ses 400 kg et son 1,5 mètre de carapace, c’est un gros spécimen qui allait finir soit dans une assiette, soit dans un aquarium.

Les soldats ont récupéré l’animal et l’ont déposé au siège de Renatura, une ONG spécialisée dans la sauvegarde de la biodiversité et spécifiquement des tortues marines.

Après avoir libéré le chélonien dans la mer, Renatura a vu en ce geste des soldats de la garde présidentielle, l’expression concrète du caractère multisectoriel de la sauvegarde de la biodiversité. « Cette action de sauvetage met en évidence l’importance des synergies entre tous les organes de l’Etat et la transversalité des problématiques environnementales », a écrit l’ONG sur sa page facebook.

Au Congo, la tortue marine est une espèce intégralement protégée. Le code pénal congolais prévoit de lourdes peines de prison contre quiconque sera reconnu coupable de vente ou de consommation de tortue marine.

Fondée en mai 2001 en France, Renatura s’est installée en 2005 au Congo. Sur le littoral congolais, l’ONG suit les tortues qui y viennent pour le nourrissage ou la ponte. Renatura libère aussi des tortues capturées accidentellement dans les filets des pêcheurs. En contre partie, les filets des sont réparés.

Et depuis l’arrivée de Renatura, la déprédation a baissé de manière significative, grâce à la sensibilisation de l’ONG, estiment des observateurs.

>>> LIRE AUSSI : Kenya : ces déchets plastiques qui menacent la vie des tortues marines
>>> LIRE AUSSI : Le « Gulf Green Turtle Conservation Project », le projet de conservation des tortues vertes
>>> LIRE AUSSI : Braconnage : le Botswana défend sa réputation
Voir plus