Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Angola : l'opération ''Resgate'' pour lutter contre le désordre urbain

Angola : l'opération ''Resgate'' pour lutter contre le désordre urbain

Angola

Opération coup de poing de l’administration angolaise face au désordre urbain qui a pris l’ampleur durant ces dernières années.

Mise en place après un décret présidentiel, l’opération ‘‘Resgate’‘ qui vise à rétablir l’autorité de l‘état initiée il y a quelques jours a rendu son rapport.

‘‘Un bon nombre de citoyens ont participé aux dénonciations liées aux cas d’extorsion, à la corruption, à l’immigration illégale et commerce illégal. Nous nous référons aux résultats de ces sept jours de l’opération.’‘ A déclaré Orlando Bernardo, porte parole de l’opération.

Puisqu'ici, nous ne vendons pas des pièces volées, et il n'y a pas de voleurs. La majorité des personnes qui vendent sont ceux-là qui n'ont pas d'emploi et se débrouillent…Non ça ne marche pas !... Nous payons nos taxes journalières : 200,300,500 kwanzas, donc nous vendons légalement.

La police qui mène les opérations s’est félicité des premiers résultats sur le terrain plusieurs produits contrefaits ont été saisis.

- 47 armes à feu et 35 chargeurs

- Cinq tonnes des pièces et accessoires des voitures dont la provenance est douteuse

- 4.304 litres des lubrifiants en vente au bord des voies publiques

- 300 cercueils déjà utilisés, mais en vente par des Chinois

- 2,414 appareils de téléphone

- 2,644 mètres cube des bois pour planches

- 375 planches

- 536,455 kgs des chanvres

- 20.000 litres de carburant

- 40 cartes des crédits téléphone

- Plusieurs personnes et 7 véhicules ont été arrêtés pour l’exploitation et commercialisation de l’eau illégalement sans conditions nécessaires et tant d’autres articles qui n’ont pas été cité…

En outre, 34 églises et 3 centres médicaux illégaux ont été fermés (19 dans le Cabinda, 11 à Luanda, 4 à Malanje). Des activités illégales, qui ont un impact négatif sur l‘économie nationale, de l’avis du porte-parole de l’opération.

Une situation que décrient commerçants et populations qui dénoncent des méthodes archaïques de la police et des forces de l’ordre.

‘‘Je suis vendeur dans ce marché, je vends les ferrailles, je ne vends pas les pièces de rechange neuves, mais je vends les ferrailles et c’est comme cela que nous travaillons, si le gouvernement et le camarade président nous disent qu’ils vont combattre  la criminalité, nous aussi nous voulons combattre pour enfin réussir ce combat , le président (autorités) et la police nationale doivent travailler en collaboration avec la population…’‘ déclare courroucé Edmilson Muene Racho, commerçant de pièces détachées.

L’opération vise également à identifier les personnes en situation irrégulière dans le pays.

“Beaucoup sont en situation irrégulière. Ils n’ont pas de document de travail, ils n’ont pas de carte de séjour. Pour le moment, il vaut mieux se mettre en règle, s’ils veulent revenir. L’opération dont vous parlez vise la régularisation. Il n’y aura pas en principe des gens qui seront inquiétés. Mais il y a beaucoup de désordre dans le commerce, il y a beaucoup d’occupation illégale de terrains, il y a beaucoup de choses qui mettent la sécurité générale à rude épreuve, c’est ça qu’ils veulent combattre. À déclaré Djigui Camara, ambassadeur de la guinée Conakry en Angola.

L’opération de sauvetage (RESGATE) vise non seulement à réprimer les pratiques abusives, l’incivisme et les fautes administratives, mais elle s’accompagne également d’une stratégie de communication visant à sensibiliser d’avantage les citoyens.

Voir plus