Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

The Morning Call

the-morning-call

Mozambique : chère dette appauvrissante

Mozambique : chère dette appauvrissante

The Morning Call

Bonne nouvelle pour le Mozambique ! Le pays espère enfin respirer après avoir trouvé un accord de principe avec une partie de ses créanciers en vue de restructurer une grande partie de sa dette, devenue suffocante.

En 2016, le Mozambique avait contracté un emprunt obligataire sous forme d’Eurobonds d’une valeur de 726,5 millions de dollars à rembourser au plus tard en 2023. Cet argent devrait servir à rembourser une première dette contractée en 2013.

Seulement en 2017, Maputo avait fait état de son incapacité à rembourser les intérêts d’une valeur de 59,7 millions de dollars au 18 janvier 2017. Alors quels sont les termes de l’accord de principe entre le Mozambique et ses principaux créanciers ?

Je pense également que les banques ont leur part de responsabilité...

  • Il émettra un nouvel emprunt, plus important : 900 millions $ contre 726,5 millions $.
  • L‘échéance de remboursement est rallongée de 10 ans : il passe de 2023 à 2033.
  • Le taux d’intérêt passe à 5,87 % au lieu de 10,5 %.

Le Mozambique est entré dans un cercle vicieux. En 2013 le pays contracte via une société d‘État un eurobond de 850 millions de dollars pour, dit-il, financer l’achat du reste surfacturé, des bateaux pour la pêche au thon, grâce à une garantie de l‘État. Une opération déguisée pour acquérir aussi 6 patrouilleurs militaires sur les 20 commandes de bateaux.

Comment est-ce que des banques expérimentées de Suisse et de Russie entre autres, se sont-elle montré laxistes et complaisantes pour accorder des sommes faramineuses sans se soucier de la rentabilité du projet et de la possibilité de récupérer leur mise ? La question hante, deux ans plus tard, l’opinion publique.

“Je pense également que les banques ont leur part de responsabilité souligne Ivone Soeres, chef du groupe parlementaire de la Renamo, le principal parti de l’opposition. Je parle concrètement du Crédit suisse et de VTB, qui donnent de l’argent aux gouvernements africains, aux régimes corrompus qui existent en Afrique, sans réellement chercher à savoir si cet argent est utilisé pour le bénéfice des populations de ces pays, pour contribuer aux projets de ce pays, ou si cet argent est utilisé pour des fins illicites, des fins privées de ces dirigeants, des fins inconcevable.”

La garantie apportée par les autorités de l’époque est visiblement illégale d’après madame Soares. “La Constitution mozambicaine est très claire : les dettes peuvent êtres contractées seulement après l’approbation de l’Assemblée nationale. Or nous, en 2013, n’avons jamais reçu de demande de la part du gouvernement du Frelimo [le Parti au pouvoir] pour contracter une quelconque dette au nom du pays.”

Le gouvernement de son côté s’est toujours défendu de mettre en place un système de surveillance intégré des côtes avec notamment des avions de patrouille , etc.

Aujourd’hui le Mozambique est surendetté et c’est la population qui en paye le prix… L’exploitation d’importantes réserves de gaz servira essentiellement à rembourser la dette et non à améliorer le niveau de vie des populations d’un des pays les plus pauvres du monde.

Pour Idriss Linge, journaliste financier à l’agence Ecofin, beaucoup reste à faire pour contrôler la gestion des dirigeants africains.

“ La société civile doit avoir des objectifs de contrôle, par exemple que les entreprises publiques fassent de plus en plus l’objet d’audits, par des structures privées comme par exemple des cabinets d’audit indépendants (…). L’autre souci c’est de pousser les États à adopter un système de comptabilité adossé aux normes internationales”, recommande-t-il.

Le journaliste souligne aussi le rôle de “chien de garde de la démocratie” de la presse africaine “ même si en zone francophone, le plus souvent, la presse n’est pas assez outillée pour percevoir la mauvaise gestion dans les entreprises …”

Le dette Mozambicaine est un cas d‘école – qui n’a pas encore livré tous ses enseignements…

Voir plus

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici