Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Forum d'affaires Futurallia : une 22è édition en Afrique pour les Africains

Forum d'affaires Futurallia : une 22è édition en Afrique pour les Africains

Afrique

Depuis son institution en 1990, c’est pour la première fois que Futurallia, rendez-vous d’entrepreneurs, se déroule en terre africaine, notamment à Tunis. Une occasion de plus pour les start-ups du continent de se frayer une importante position sur l‘échiquier mondial.

Tout est fin prêt du côté de Tunis. « L’hôtel a déjà été aménagé pour le grand évènement à venir », rassure un employé de l‘établissement hôtelier. Le grand événement, c’est la 22è édition de Futurallia.

Institué il y a 28 ans à l’initiative de la Chambre de Commerce de Vienne, Futurallia est un forum d’affaires regroupant des dirigeants ou créateurs de petites et moyennes entreprises (PME), petites et moyennes industries (PMI) et entreprises de taille intermédiaire (ETI) peu visibles sur le marché international.

« Il s’agit de permettre à ces sociétés de découvrir de nouvelles opportunités de développement à l’extérieur », explique Rita Andriamiharisoa, chargée de mission auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Madagascar (CCIFM).

Les quelque 600 participants attendus devraient ainsi consolider leurs liens à travers plusieurs rendez-vous prévus. L’occasion de faire valoir les créations des uns et des autres dans plus de 40 secteurs dont l’agroalimentaire, les BTP, la santé et les énergies renouvelables.

L’Afrique, creuset de start-ups

Des domaines pour lesquels l’Afrique a son mot à dire dans le concert des Nations. Sur le plan agroalimentaire par exemple, la Tunisie, est considérée par des experts comme premier producteur mondial de dattes, deuxième producteur d’huile d’olive et deuxième exportateur de produits bio derrière l’Ouganda.

Ces retrouvailles de Tunis devraient ainsi constituer une opportunité de plus pour les Africains pour mettre en avant leurs trouvailles en se servant des outils comme la toile. « À partir des inscriptions des participants sur la plateforme en ligne, le logiciel établit un catalogue permettant à chacun de choisir une vingtaine de participants à cibler pour les rencontres. Suivant les priorisations dressées par chacun, entre 12 à 16 rendez-vous sont ensuite programmés pour chaque participant, en tenant compte des choix des uns et des autres », souligne Rita Andriamiharisoa.

La première édition de Futurallia se tint en 1990 à Poitiers-Futuroscope. Parmi les objectifs poursuivis, il s’agit de renforcer leur position sur le marché mondial, favoriser des rencontres entre futurs partenaires de secteurs et de pays différents et créer des conditions d’alliances commerciales, financières, stratégiques ou technologiques.

>>> LIRE AUSSI : Lenali, un réseau social malien qui veut vraiment faire… du social
>>> LIRE AUSSI : Les start-up africaines en vedette au salon VivaTech de Paris
>>> LIRE AUSSI : Innovation : les universités africaines toujours absentes du top 100