Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : une énième pénurie d'eau à venir

Afrique du Sud : une énième pénurie d'eau à venir

Afrique du Sud

Les autorités sud-africaines appellent les populations de Johannesburg à utiliser l’eau avec parcimonie. Une sécheresse liée à des températures caniculaires est sur le point de frapper la plus grande ville de la Nation arc-en-ciel.

« Vous devez utiliser l’eau de manière rationnelle », a prévenu dans un communiqué rendu public ce 13 novembre, Isaac Dhludhlu, porte-parole de « Joburg Water », l’entreprise en charge de la distribution d’eau à Johannesburg.

Un avertissement quasiment proportionnel à la menace que brandit le ciel aux quelque 4,4 millions de Johannesbourgeois. « Nous avons été informés que cette semaine sera extrêmement chaude », a ajouté Dhludhlu.

Selon les services météorologiques sud-africains, la province du Gauteng et particulièrement la ville de Johannesburg devrait enregistrer la semaine prochaine, des températures très élevées grimpant jusqu‘à plus de 35 degrés à l’ombre.

Mais, plus de peur que de mal. Joburg Water ne semble pas prêt à déroger à son devoir. « Notre objectif est de fournir de l’eau de qualité à nos consommateurs. Là où nos systèmes ne peuvent pas faire face, nous procédérons à des restrictions d’eau et alerterons rapidement les communautés touchées », a rassuré le porte-parole.

Signaler toutes formes de gaspillage

Toutefois, pas question de gaspiller l’eau. « Nous demandons à nos consommateurs de signaler les fuites, aussi minimes soient-elles. S’ils rencontrent des problèmes de facturation, s’ils sentent qu’ils sont surchargés ou que leur facturation est incorrecte, ils doivent contacter les bureaux de la ville de Johannesburg pour poser leurs questions », a exhorté Dhludhlu.

L’Afrique du Sud fait face à une sécheresse séculaire qui plonge la plupart des villes dans une pénurie d’eau. Les autorités procèdent souvent au rationnement de la fourniture d’eau. Comme au Cap où des réserves d’eau se sont réduites en juin dernier de 80 %. Près de quatre mois auparavant, le pays avait décreté l‘état de catastrophe naturelle à cause de la sécheresse.

Des voix s‘élèvent de plus en plus pour réclamer la mise en œuvre des mesures comme la construction des usines de dessalement d’eau de mer.

>>> LIRE AUSSI : Le Cap touché par sa pire sécheresse depuis un siècle
>>> LIRE AUSSI : Afrique du Sud : solidarité face à la sécheresse
>>> LIRE AUSSI : Crise de l’eau : l’Afrique du Sud déclare l‘état de catastrophe naturelle
Voir plus