Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : la sensibilisation, un antidote contre l'extrémisme violent

Nigeria : la sensibilisation, un antidote contre l'extrémisme violent

Nigéria

En initiant une séance de sensibilisation, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) voudrait contribuer à l‘éradication de l’extrémisme qui alimente les violences et les actes terroristes au Nigeria.

Des animateurs d’associations de jeunes, des chefs religieux, des leaders communautaires et des groupes de femmes, …. Du 7 au 8 novembre, c’est toute la ville de Jos, capitale de l‘État du Plateau au centre du Nigeria qui avait répondu à l’appel du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Une invitation à l‘école de la paix et du bon sens. La séance de sensibilisation contre l’extrémisme initiée par le PNUD en fait foi. Tant le thème est fort éloquent : « Sensibilisation et plaidoyer communautaires sur la prévention de l’extrémisme violent ».

Le jeu valait sans doute le contexte nigérian. Tant le pays paye ces dernières années un lourd tribut à l’extrémisme. Depuis 2009, la secte islamiste Boko Haram a déjà fait plus 20 000 morts et provoqué le déplacement d’au 1,6 million de personnes.

Prévenir les générations futures

Dans des États du centre comme le Plateau plus de 2500 personnes ont déjà péri depuis 2016 du fait des violences intercommunautaires opposant des éleveurs musulmans à des agriculteurs chrétiens et animistes entre autres, pour le contrôle des points d’eau et des zones de pâturage.

Une situation dont le PNUD dit avoir détecté les acteurs potentiels en raison de leur vulnérabilité. « Les jeunes jouent aujourd’hui un rôle majeur dans la promotion de l’extrémisme violent. Ils deviennent de plus en plus réticents et n’explorent pas les moyens pacifiques de résoudre les conflits », a expliqué Chris Kwaja, haut responsable du PNUD.

Il faut donc épargner les générations futures de ce fléau qui ronge de nombreux pays à travers le monde. « Le PNUD a organisé cette réunion de deux jours pour sensibiliser les jeunes de Plateau à la nécessité de devenir des instruments de promotion de la coexistence pacifique afin de réduire, voire d’éradiquer, l’extrémisme violent dans l’État », a déclaré Dr Samuel Bwalya, représentant du PNUD au Nigeria.

>>> LIRE AUSSI : Nigeria : massacre dans une église catholique
>>> LIRE AUSSI : Nigeria : l’armée arrêtera-t-elle les violences intercommunautaires dans le centre ?
>>> LIRE AUSSI : Nigeria-violences intercommunautaires : l’Etat partial ?
Voir plus