Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : un tribunal empêche l'enquête parlementaire contre un gouverneur accusé de corruption

Nigeria : un tribunal empêche l'enquête parlementaire contre un gouverneur accusé de corruption

Nigéria

Au Nigeria, un tribunal a bloqué ce lundi 5 novembre l’ouverture d’une enquête parlementaire contre un gouverneur soupçonné d’avoir reçu des pots-de-vin, annoncent des médias nigérians.

Toute la presse nigériane en parle. Il s’agit de l’affaire concernant Abdullahi Umar Ganduje. Soupçonné de corruption, le gouverneur de l‘État de Kano au nord devrait faire l’objet d’une enquête parlementaire.

La faute à des vidéos montrant Abdullahi Umar Ganduje en train de recevoir des pots-de-vin s‘élevant à près de 5 millions de dollars, d’après le site « Daily Nigerian ». Des accusations rejetées par l’accusé.

Afin d’y voir clair, l’Assemblée nationale nigériane a pour sa part entrepris d’entendre le gouverneur. Mais, bien mal en a pris à la commission.

« Une Haute Cour de l‘État de Kano, au Nigeria, a bloqué une enquête parlementaire sur les allégations de corruption par le gouverneur de l‘État, Abdullahi Umar Ganduje », a indiqué le Daily Nigerian. Sans pour autant donner davantage de précisions sur la méthode juridique utilisée pour empêcher l’investigation des députés.

Si des partisans d’Abdullahi Umar Ganduje se félicitent déjà de ce que « le pouvoir ait arrêté le pouvoir », ce blocage du tribunal de Kano pourrait toutefois poser l‘épineux problème de sa légitimité et de sa légalité.

Membre du All Progressives Congress (APC, majorité), Abdullahi Umar Ganduje fait partie des autorités qui ont facilité en septembre dernier l’entrée Ibrahim Shekarau à l’APC. Ce dernier venait de claquer la porte du Parti démocratique du peuple (PDP, opposition).

>>> LIRE AUSSI : Nigeria : défection au sein du principal parti d’opposition
>>> LIRE AUSSI : Au Nigeria, Buhari pris entre deux feux
>>> LIRE AUSSI : Nigeria-corruption : Buhari satisfait, mais pas Transparency International
Voir plus