Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le très critique archevêque de Kinshasa cède sa place

Le très critique archevêque de Kinshasa cède sa place

République démocratique du Congo

Il était l’une des figures du clergé congolais les plus critiques envers le pouvoir, le Cardinal Mosengwo quitte la tête de l‘Église catholique de Kinshasa à l‘âge de 79 ans.

Au cours d’une cérémonie, jeudi, dans la capitale congolaise, il s’est dit satisfait en passant le flambeau à Monseigneur Fridolin Ambongo qui travaillait déjà auprès de lui comme archevêque adjudicateur depuis le mois de février.

« Comme vous pouvez le devinez, il est venu pour moi l’heure de m’en aller, a-t-il dit. C’est dire en d’autres termes que ma mission comme archevêque métropolitain de Kinshasa arrive à son terme ».

Très impliqué dans la politique de la RDC, le cardinal Mosengwo n’hésitait pas à critiquer ouvertement la médiocrité du personnel politique local. Un franc parlé dérangeant pour le pouvoir, mais qui lui vaut la sympathie de nombreux Congolais.

« Parce qu’on a encore besoin de lui, il va continuer de jouer ce rôle qu’il a toujours joué du gardien de temple. Et nous osons croire que son remplaçant fera de tout son mieux pour au moins jouer tant bien que mal le rôle que Laurent Mosengwo était en train de jouer ».

Le cardinal Mosengwo quitte la tête de l’archidiocèse de Kinshasa, mais reste Cardinal et numéro un de l’Église catholique en RDC et l’un de 9 cardinaux qui constituent le gouvernement papal à Rome. Son départ intervient un mois avant la présidentielle en RDC.

Voir plus