Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

La création d'emplois un casse-tête pour plusieurs pays en Afrique - Fondation Mo Ibrahim

La création d'emplois un casse-tête pour plusieurs pays en Afrique - Fondation Mo Ibrahim

Afrique

Bon nombre d‘économies africaines se lancent dans la création d’emplois dans le but de promouvoir le développement et protéger les droits des salariés.

D’après une étude menée par la fondation Mo-Ibrahim, ces entreprises se trouvent toutefois heurtées à satisfaire la masse croissante de la population en matière d’emplois durables.

Selon la fondation, l’indice global de la gouvernance africaine a atteint un sommet de dix ans l’année dernière, avec 34 des 54 pays ayant enregistré des gains depuis 2008.

L'Afrique a un énorme défi à relever. Sa main-d'œuvre potentielle nombreuse et jeune pourrait transformer le continent pour le mieux, mais cette opportunité est sur le point d'être gâchée. Les preuves sont claires: les jeunes citoyens africains ont besoin d'espoir, de perspectives et d'opportunités.

Mais l’indice mesurant les opportunités économiques durables n’a guère changé en dépit d’une hausse de 40 % du produit intérieur brut de la région au cours de cette période, selon l’étude annuelle qui repose sur des données provenant de 35 sources externes et indépendantes.

Maurice a été classée parmi les pays d’Afrique les mieux gouvernés, suivie des Seychelles, du Cap-Vert et du Botswana, tandis que la Somalie et le Soudan du Sud ont obtenu les notes les plus basses.

Le Nigeria, l’une des plus grandes économies d’Afrique, se classait au 33e rang et l’Afrique du Sud au 7e. La gouvernance s’est améliorée le plus en Côte d’Ivoire et s’est détériorée en Libye.

AGENCES