Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Lancement du United States-Mauritania Business Forum

Lancement du United States-Mauritania Business Forum

  • Monsieur le Ministre des affaires étrangères et de la coopération

  • Monsieur le Ministre du pétrole, de l’énergie et des mines,
  • Chers collègues du corps diplomatique,
  • Messieurs les Représentants de la Chambre de commerce et du monde des affaires mauritanien,
  • Mesdames Messieurs les membres du United States-Mauritania Business Forum,
  • Chers invités,
  • Bienvenue et bonsoir,
  • Je vous remercie pour votre présence chez moi pour assister à cet événement important. Nous célébrons aujourd’hui le lancement du United States-Mauritania Business Forum. Je suis personnellement très heureux de ce partenariat avec le Forum. Je félicite M. Sid’Ahmed Benza pour son élection à sa présidence, ainsi que les autres membres du conseil d’administration présents ici avec moi. Je remercie chacun des membres fondateurs du Forum pour sa contribution à la création du forum, et je salue en particulier le leadership de M. Sidi Souenia. Permettez-moi de remercier mes collègues Andrew Byrley et Samba Diallo pour leurs efforts remarquables en faveur du Forum et pour l’organisation de cet événement.
  • Ce soir, je voudrais parler brièvement du partenariat entre les États-Unis et la Mauritanie. Cela démontrera pourquoi je suis convaincu que le moment est venu, pour les deux gouvernements, de compter sur un partenaire solide du secteur privé pour nous aider à réaliser le plein potentiel de notre partenariat bilatéral. Après mes remarques, je suis ravi que le Ministre Vetah ait accepté de donner son point de vue et celui du gouvernement mauritanien. Enfin, M. Benza expliquera plus en détail les objectifs du forum.
  • Depuis mon arrivée en janvier, je n’ai jamais manqué une occasion pour parler du partenariat qui unit nos deux pays. Dans la poursuite des objectifs de sa politique étrangère internationale, les États-Unis ont toujours compté sur les partenariats solides. La Mauritanie étant devenue un acteur régional de plus en plus important, notre partenariat bilatéral est devenu plus fort et plus important.
  • Vous pouvez voir comme exemple de cette évolution, notre ambassade elle-même. Etant le premier pays à reconnaître l’indépendance de la Mauritanie, nous sommes extrêmement fiers que notre chancellerie, présente dans le pays depuis 50 ans, est située juste à côté de la présidence. Mais un partenariat moderne pour le XXIe siècle nécessite une plus grande ambassade. Vous pouvez donc voir aujourd’hui la preuve de notre partenariat grandissant dans la magnifique nouvelle chancellerie sise sur la route de Nouadhibou. Et je suis très heureux de confirmer que, grâce à l’arrivée de nouveaux employés, nos services consulaires ont repris et que les Mauritaniens à la recherche de visas pour se rendre aux États-Unis peuvent programmer désormais une interview ici à Nouakchott.
  • Mesdames et Messieurs, les partenariats solides sont fondés sur des intérêts communs. Permettez-moi donc de souligner quelques-uns des intérêts des États-Unis dans ce partenariat et d’expliquer où se situe le Forum par rapport à cela.
  • Tout d’abord, vous êtes nombreux à constater le niveau de notre partenariat en matière de sécurité. Nous sommes fiers d’avoir fourni plusieurs formes de soutien à la Mauritanie, y compris dans le domaine  de la formation, pour lui permettre de renforcer les capacités de sécurité du pays. Nous sommes très heureux que notre coopération bilatérale s’étende désormais au G5 Sahel. Les États-Unis appuient fermement le G5 et nous félicitons le Général Hanana Sidi pour sa nomination en tant que commandant de la Force conjoint du G5 Sahel. Une Mauritanie forte et stable dans un Sahel fort et stable est une priorité pour les États-Unis.
  • Mesdames et Messieurs, notre partenariat dans les domaines fondamentaux que sont la démocratie, la justice et les droits de l’homme est une autre priorité de notre longue marche ensemble. Ces domaines – là ont toujours été, et resteront, les principaux piliers de la politique étrangère américaine. Trente années de travail dans le domaine de la diplomatie à travers le monde entier m’ont convaincu qu’une stabilité véritable et durable va de pair avec une démocratie forte, offrant des possibilités à tous et respectant les droits de chacun. Les États-Unis sont fiers de leur travail pour soutenir les ambitions de la Mauritanie dans ces domaines.
  • La coopération en matière de sécurité et de droits de l’homme est directement liée à notre troisième priorité, sur laquelle je me concentrerai ce soir, à savoir l’économie. Notre coopération économique prend de nombreuses formes. Nous soutenons le développement et la croissance économique en Mauritanie parce que cela profite aux Américains et aux Mauritaniens. Le mois dernier, j’étais dans les régions du Gorgol, Guidimaka et Brakna pour parler avec des partenaires de projets financés par les États-Unis pour lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Cette année, nous consacrons plus de 8 millions de dollars à ces efforts. Plus tôt ce mois-ci, j’ai contribué à l’inauguration d’un programme de formation à l’Académie navale pour appuyer une priorité commune, qui est l’emploi de la jeunesse mauritanienne. Mon ambassade apporte également un soutien à des dizaines de coopératives et d’organisations locales afin de stimuler le développement économique, en particulier dans le secteur agricole. Ces efforts déployés par les États-Unis, qui s’ajoutent à beaucoup d’autres, visent à soutenir la croissance, le développement et la stabilité de la Mauritanie.
  • Mais le développement économique a une autre spécificité.  Comme je le disais tantôt, je suis dans ce métier depuis 30 ans. Dans tous les pays où j’ai travaillé, le commerce et les investissements américains ont été un moteur important de la croissance économique et du développement. Les entreprises américaines apportent leur savoir-faire et leurs capitaux. Elles apportent aussi des traditions de bonne gouvernance et des engagements forts pour apporter du nouveau à leur communauté. Ainsi, pour chaque ambassadeur des États-Unis, les entreprises américaines sont un partenaire clé dans la poursuite de nos objectifs.
  • C’est pour cette raison, Mesdames et Messieurs, que je suis si heureux d’avoir le United States-Mauritania Business Forum comme partenaire. Ensemble, j’espère que nous pourrons développer le commerce bilatéral, en permettant à davantage d’entreprises américaines de profiter des formidables opportunités offertes par la Mauritanie, et vice versa. Une de nos premières priorités sera de travailler ensemble avec les petites et moyennes entreprises mauritaniennes intéressées par le marché américain. M. Benza en dira plus sur le Forum et ses ambitions dans quelques instants.
  • Comme je n’ai pas besoin d’expliquer à ce public, le commerce et les investissements entre nos deux pays ont toujours été faibles. Mais de grands changements sont prévisibles. La découverte de gaz par Kosmos et l’arrivée d’Exxon et des autres grandes sociétés pétrolières occidentales, marque un changement pour la Mauritanie et pour notre partenariat économique. Je félicite Son Excellence le président Aziz, le Ministre Vetah et tous ceux qui ont participé à cet effort pour le succès remporté jusqu’à présent.
  • N’ayez aucun doute: votre pays est au début d’un processus très long et, franchement, complexe. Les opportunités découlant des revenus du gaz sont énormes. Ils peuvent fournir à la Mauritanie les ressources dont vous avez besoin pour investir dans la ressource la plus importante de votre pays: votre peuple. C’est une occasion en or d’investir dans l’éducation, la santé, les routes et la création de nouveaux emplois, une opportunité que la Mauritanie doit saisir.
  • Pour réaliser le grand potentiel économique de la Mauritanie et tirer parti des opportunités offertes par le gaz naturel, un meilleur climat des affaires sera également nécessaire. Je félicite le gouvernement mauritanien pour les améliorations apportées récemment au rapport annuel « Doing Business » de la Banque mondiale. Mais cela doit être perçu seulement comme la première étape de l’ouverture de l’économie mauritanienne au type d’investissement privé, national ou étranger, qui générera l’emploi et la stabilité recherchés par la Mauritanie.
  • Au cours de mon bref séjour à Nouakchott, j’ai rencontré de nombreux Américains qui souhaitent faire des affaires ici. Tous soulèvent généralement les mêmes préoccupations. L’une est le climat des affaires et l’état de droit. La seconde est la sécurité dans la sous-région. Mais la troisième préoccupation concerne les droits de l’homme et la démocratie. Les questions relatives à l’esclavage, la discrimination et le manque d’opportunités, et la gouvernance démocratique, reviennent constamment dans mes discussions avec ces hommes d’affaires. C’est la raison pour laquelle je crois fermement que toutes ces questions prioritaires sont étroitement liées.
  • Lorsque je discute avec des investisseurs intéressés, j’explique les réels progrès réalisés par la Mauritanie dans chacun de ces domaines. Mais comme avec le rapport « Doing Business, » ces progrès ne peuvent être que le point de départ d’efforts plus énergiques en faveur des droits de l’homme et de la démocratie. Des améliorations sont essentielles pour libérer tout le potentiel de la richesse de la Mauritanie, non seulement en termes de commerce et d’investissement, mais aussi, et par exemple, en ouvrant la possibilité de projets de grande envergure avec la Millennium Challenge Corporation des Etats-Unis.
  • Mesdames et messieurs, j’ai déjà trop parlé. Mais j’espère que la mise en évidence de nos priorités vous donnera une meilleure idée de la portée du partenariat bilatéral. Je vois un avenir très prometteur, en grande partie grâce aux efforts des partenaires avec lesquels nous travaillons, donc avec chacun d’entre vous ici ce soir. Je voudrais tout particulièrement remercier le Ministre Vetah et les autres membres du gouvernement mauritanien de nous avoir honorés de leur présence ici ce soir et de leurs contributions à la construction du partenariat entre nos deux gouvernements.
  • Comme je l’ai dit au début, les deux gouvernements ne peuvent à eux seuls atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés. Nous avons besoin de partenaires comme vous tous. Et nous avons besoin d’un partenaire fort comme le United States-Mauritania Business Forum.  Félicitations pour le lancement du Forum !  Vive la coopération entre les Etats-Unis et la Mauritanie!

Distribué par APO Group pour Ambassade des États-Unis en Mauritanie.Ambassade des États-Unis en Mauritanie
Télécharger le logo
Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.