Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Relance du projet de barrage d'Inga 3 : la population entre doute et espoir

Relance  du projet de barrage d'Inga 3 : la population entre doute et espoir

République démocratique du Congo

Des habitants de Kinshasa semblent encore dubitatifs sur la disponibilité à court terme de l‘électricité, malgré la signature en grande pompe vendredi de l’accord du projet hydroélectrique Inga 3, d’une valeur de 14 milliards de dollars pour la production de 11 000 mégawatts. L‘électricité est encore un luxe dans ce pays – continent de plus de 80 millions d’habitants ; où seulement 15% de la population a accès à l‘énergie électrique.

“Je veux que le gouvernement examine la manière dont l‘électricité est distribuée, car au Congo, la distribution d‘électricité est un gâchis, lance une habitante de Kinshasa interrogée par Reuters. Nous avons des réfrigérateurs chez nous, nous avons d’autres appareils électroniques que nous ne pouvons même pas utiliser, mais à la fin du mois, nous recevons des factures d‘électricité. Vous payez votre facture d‘électricité, mais vous ne recevez de l‘électricité que le lundi et ensuite après, deux semaines ou un mois plus tard. “

L’Inga 3, d’une capacité de 11 000 mégawatts, devrait considérablement réduire les problèmes d’accès à l‘énergie, fournir de l‘électricité à l’Afrique du Sud et d’autres pays de la région, aux mines et à d’autres consommateurs au Congo.

“La production d‘électricité d’Inga 3 réduira le déficit électrique de millions de personnes dans la province du Katanga, dans la région du Bas-Congo et dans le reste de la région, ainsi qu‘à Kinshasa, renchérit de son côté Bruno Kampandji, directeur de l’agence de développement et de barrage du projet grand Inga. Elle fournira également de l‘énergie continue aux entreprises et aux habitants de ces régions. Mais surtout, cela permettra l’industrialisation de ce pays. Une partie de l‘électricité produite sera également exportée et vendue dans d’autres pays africains. “

Le projet Inga 3 d’un coût compris entre 50 et 80 milliards de dollars fait partie d’un programme d’agrandissement de barrages hydroélectriques situés le long du fleuve Congo. Il a été renvoyé à plusieurs reprises du fait des lourdeurs administratives et des désaccords entre la République démocratique du Congo et ses partenaires.
Maître d’oeuvre d’Inga 3 : un consortium dirigé par China Three Gorges Corporation et un autre consortium d’entreprises espagnoles dirigé par Actividades de Construccion y Servicios. Les travaux de construction devraient débuter cette année et durer de 5 à 7 ans.

Voir plus